Skip to main content

Le prophète qui avait raison

la présidentielle de René Dumont
Arthur Nazaret
Aux éditions du Seuil et Reporterre, 2024

Depuis les philosophes grecs, et sans doute même avant, le concept de limites de la planète est exploré. Dans le monde moderne, citons la phrase célèbre de Paul Valéry «  le temps du monde fini commence ». C'était dans 1931. Il restait un transposer le concept dans le champ politique, et la candidature de René Dumont en 1974 peut être considérée en France comme cette étape déterminante.

Le score très modeste obtenu ne traduit pas l'influence que cette candidature a pu avoir, même si, 50 ans plus tard, certains semblent découvrir l'importance de la question de l'eau douce, pourtant un point fort de la campagne de René Dumont. Le prophète avait raison, mais il n'a pas été suffisamment entendu. Lors de son enterrement le 22 juin 2001, la ministre de l'environnement de l'époque Dominique Voynet «  se félicitait que l'agronome ait fait de l'écologie une question globale et non plus cantonnée à sa seule dimension environnementale ». Permettez-moi de retourner cette phrase : René Dumont a montré que l'environnement était partout, et qu'il structure nos vies. Il s'était appuyé pour cela sur plusieurs thèmes de prédilection, surpopulation mondiale, nature du développement, la mer en danger, la place de l'automobile, la croissance, le nucléaire, les inégalités, etc.

Le livre d'Arthur Nazaret nous décrit cet événement fondateur, et surtout les coulisses de cet exploit auquel les institutions se sont opposées sans pouvoir, bien heureusement, l'empêcher. Le Conseil constitutionnel, notamment, n’a validé cette candidature que faute de trouver les arguments juridiques qui aurait permis de la rejeter. Voici donc l'histoire de cette aventure, de l'idée même d'une candidature écologiste, aux difficultés rencontrées pour la recherche du candidat, le montage du dossier de candidature, l'effervescence sur la péniche du pont de l'Alma, la campagne sur le terrain, les passages à la télévision, et ensuite pour l'amorce d’une organisation politique des écologistes.

Un retour sur l'histoire fort éclairant dans le contexte d’aujourd’hui. D'un côté, il semble que le message soit passé et que les enjeux de l'écologie aient droit de cité, et d'un autre, l'impression que les conséquences n'en ont pas été vraiment tirées, et que tout reste à faire. Une lecture qui rajeunira tous les anciens du mouvement écologiste, et qui sera fort utile aux plus récents pour s'intégrer dans cette dynamique et lui donner les impulsions nécessaires pour que les actes soient à la hauteur des défis qu'il nous faut affronter.

  • Vues : 183

Ajouter un Commentaire

Enregistrer