“ Le dictionnaire du développement durable pour tous. libre pensée de l’écologie, d’une écologie facile,
avec les mots de tous les jours, mis à jour chaque semaine. ”

Edito du 4 décembre 2019

Retraites : Pour une nouvelle approche

dominique bidou vertiA problème nouveau, nouveau mode de penser pour trouver la solution. C'est ça le développement durable, de la créativité pour imaginer des sorties "par le haut" des nombreuses contradictions dans lesquelles nous sommes empêtrés. La retraite en est un bel exemple. Le sens de l'histoire, si ce n'est du progrès, a toujours été de travailler moins, et de partir plus jeune à la retraite. La chute du nombre d'heures travaillées au cours d'une vie humaine dans notre pays est impressionnante, si l'on en croit des experts comme Jean Viard. L'idée qu'il faille aller dans l'autre sens a du mal à passer, c'est une sorte de promesse qui n'est pas confirmée. Le progrès que constitue l'allongement de la vie est terni par ce retournement de tendance. Le débat s'envenime, et se fixe sur les 3 paramètres, montant des cotisations, montant des pensions et durée de cotisation (ou âge du dépatr en retraite). Rien à faire, dans ce cadre, l'équilibre des comptes impose de travaillezr plus si l'on ne veut pas cotiser plus ou toucher moins d'argent à la retraite. Peut-on changer de cadre de travail ?

Lire la suite de l'édito

Note de lecture

L’arbre dans tous ses états

l arbre dans tous ses etatsGeorges Feterman
©Delachaux et Niestlé, 2019

Un livre remarquable sur des arbres remarquables. Une succession d’histoires inspirées par des arbres, permettant de donner à chaque fois un éclairage sur un aspect des arbres, leur « état ». Un mot repris dans chaque tête des 31 chapitres. Cela va des états d’âme à l’état de grâce, en passant par l’état d’urgence, état-DN, ou encore l’état de bois et l’état de siège. Etat de siège, justement, pour illustrer la capacité des arbres à « s’installer dans des conditions difficiles, défiant les éléments et provoquant l’admiration des hommes ». Etat providence, grâce aux « usines végétales » de leurs feuillages, ou état second de l’arbre « ascenseur », avec ses vaisseaux qui font monter la sève. « La force avec laquelle monte ce liquide nourricier est impressionnante, parvenant à parcourir plusieurs dizaines de mètres à la verticale ».
Voici l’état d’alerte : « L’arbre blessé dispose de multiples solutions pour faire face aux traumatismes dont il a été victime ». Et puis l’état sauvage, « un vieil arbre forestier ou campagnard constitue à lui tout seul tout un écosystème », et les Etats Unis, arbres unis par leurs racines « utilisant les filaments des champignons pour démultiplier les échanges et la capacité d’absorption ».

 Lire la suite

reprise

Bois

boisLe Bois est un des piliers du développement durable. renouvelable si on fait attention, aux multiples usages de la forêt à la maison. Il donne du plaisir et du travail. Et dans le bois tout est bon ! Il faudra bien parvenir à vivre essentiellement du flux, et arrêter un jour de prélever sur un capital dont on voit aujourd’hui les limites.
Les bilans tels que l’empreinte écologique nous montrent que depuis quelques années nous utilisons plus de ressources que la planète n’en produit par les cycles naturels. Une telle attitude ne peut tenir éternellement, même si certaines réserves sont encore abondantes. Nos descendants nous en voudront terriblement si nous ne changeons pas d’attitude, et ils auront bien raison. Cette économie fondée sur les flux de matières existe déjà dans certains secteurs. Le bois nous en offre une belle illustration. Il faut d’abord que le bois se renouvelle effectivement, et que l’on ne tire pas sur un stock au delà de ses capacités de régénération. La question est souvent posée pour d’autres ressources, comme les poissons, mais elle existe pour le bois aussi, surtout dans les forêts fragiles. On parle beaucoup des forêts tropicales, à juste titre. Les sols mis à nu s’érodent rapidement, et la repousse des arbres après une exploitation trop radicale est souvent impossible, ou alors ce ne sont pas les mêmes arbres.

Lire la suite