“ Le dictionnaire du développement durable pour tous. libre pensée de l’écologie, d’une écologie facile,
avec les mots de tous les jours, mis à jour chaque semaine. ”

Edito du 21 août 2019

Des inerties qui nous coûtent cher

dominique bidou vertiPour aller vers le développement durable, nous savons ce que nous devrions faire, mais nous y allons souvent à reculons, avec regret. Les anciennes pratiques sont encore dominantes. Les subventions aux énergies fossiles restent, à l'échelle mondiale comme à l'échelle française sont encore bien supérieures à celles aux énergies renouvelables. Le soutien à l'agriculture traditionnelle, confrontée notamment aux aleas climatiques, bénéficie de bien plus de crédits que l'aide à la transformation de l'agriculture. La peur de troubles et de casse sociale expliquent en partie ce constat, et les acteurs économiques sont souvent accrochés à leur modèle traditionnel, auquuel ils doivent leur position et leur puissance. Il en résulte une inertie considérable, des retards dans les décisions à prendre pour assurer un avenir à nos entreprises. Le développement durable apparait alors comme une charge, alors qu'il représente de nombreuses opportunités pour ceux qui sauront s'adapter à la constatation maintenant ancienne, la finitude du monde, les limites de la planète.

Lire la suite de l'édito

Reprise

Téléphérique

telepherique thomas q vIQc1v iEdI unsplash

La transposition d’une technique d’un univers à un autre est une des formes classiques de progrès. C’est juste un pas à franchir pour capitaliser des savoirs et des expériences, et leur donner une deuxième vie. Le téléphérique en donne une bonne illustration.

On pense tout d’abord à la montagne, où le premier téléphérique a été inauguré en 1908, sur le Wetterhorn, en Suisse.
En fait, il reprenait déjà des idées développées dans d’autres sphères, notamment pour le franchissement de cours d’eau, ou le transport de marchandises sur des sites industriels. Le célèbre téléphérique de l’aiguille du Midi, à Chamonix, démarre peu après, en 1909, mais il n’a été terminé que bien plus tard, en 1927. Outre les nombreuses réalisations en montagne, il faut aussi citer quelques ouvrages à vocation touristique, comme celui qui permet d’accéder au Pain de Sucre, à Rio de » Janeiro, ou d’autres construits à l’occasion d’expositions universelles.
La technique du téléphérique a évolué au fil de ces opérations, et a atteint aujourd’hui un haut niveau de performance. Il s’agit notamment de la sécurité, de la capacité, et de la consommation d’énergie.  Ces progrès ouvrent considérablement le champ d’application du téléphérique, et lui permettent de faire une entrée significative en ville.

Lire la suite