Skip to main content

Le double dividende

La phrase à la mode "et en même temps" nous renvoie au double dividende. Contrairement à l'idée très répandue qu'il faut choisir entre deux objectifs, (on ne coure pas deux lièvres à la fois) il s'agit de gagner sur deux tableaux. En faisant les bons calculs, c'est à dire en y incluant tous les coûts, immédiats et décalés, y compris les coûts diffus, l'environnement est le plus souvent une bonne affaire. Le coût de la pollution de l'air est estimé à 100 milliards chaque année, celui du bruit à près de 60 milliards. La prévention couterait beaucoup moins cher, et plusieurs études montrent que la non observation des règles environnementales coûte très cher à la collectivité.

Il en est de même dans le domaine social. Le coût des disciminations à l'embauche et des inégalités à l'école est évalué à 150 milliards. Toues les études convergent pour nous dire que l'immigration, si souvent dénoncée, est un facteur de croissance économique. Le coût de l'acceuil est bien inférieur aux bénéfices qu'elle nous apporte. La réalité et le "ressenti" sont dans ce domaine en contradiction. On peut s'interroger sur les raisons de cette différence de point de vue, qui pose à l'évidence un problème d'ordre politique. Quoi qu'il en soit, la poursuite d'objectifs environnementaux, sociaux, la générosité envers les plus démunis et les populations déplacées, ne sont pas incompatibles avec la bonne santé de l'économie et de la société dans son ensemble. Le double dividende est à portée de main. "Et en même temps", il ne tombe pas du ciel , il faut aller le chercher, et pour cela y croire et s'en donner les moyens. Un beau programme pour une législature !

Edito du 28 juin 2017

  • Vues : 1286

Ajouter un Commentaire

Enregistrer