Skip to main content

Le développement durable est une bonne affaire

A l'heure des grands projets pour notre économie, il est bon de rappeler que de nombreux coûts sont supportés par la société et constituent de véritables boulets à tirer, même s'ils n'apparaissent pas dans les comptes. Ces coûts cachés sont diffus et absorbés par les individus et les entreprises, et réduisent de fait le pouvoir d'achat des ménages et la compétitivité des entreprises.

Le coût social de la pollution de l'air est évaluée à 100 milliards d'euros par an, celui du bruit approche 60 milliards, et il n'y a pas que l'environnement qui coûte : les discriminations à l'embauche représentent une perte de 150 milliards par an pour notre économie, selon France Stratégie. Bien sûr, il y a la dette qui coûte cher, et il faut la résorber, car le "service de la dette", les intérêts à payer chaque année sont du même ordre de grandeur. Mais n'oublions pas tous ces coûts cachés qui grèvent notre qualité de vie et notre dynamisme économique, en même temps que l'environnement et les droits de l'Homme. L'assainissement de notre situation économique demande de prendre en compte toutes ces dépenses qui reviennent chaque année, et qui minent notre société. Souhaiter, comme on le dit souvent, "réconcilier économie et écologie" n'a guère de sens, car ce serait supposer au départ qu'elles s'opposent, ce qui est faux. L'équité et la performance économique vont également de pair. Le développement durable est une bonne affaire.

Edito du 24 mai 2017

  • Vues : 1317

Ajouter un Commentaire

Enregistrer