prolongations

Aubaine

 

Les sondages nous disent que la majorité des Français craignent que leurs enfants ne vivent moins bien qu’eux. Oui, si nos modèles de développement ne changent pas, mais il y a sans doute des aubaines à saisir, pour ceux qui raisonneront autrement.
Les rigidités dans les esprits et peut-être aussi la crainte du futur nous font souvent passer à côté d’aubaines. Ce qui est considéré comme une charge, voire une catastrophe ne l’est parfois que parce que l’on le considère comme tel a priori, sans en avoir analysé toutes les composantes.

Conservateur

L’innovation, à la fois sociétale et technologique, à laquelle le développement durable nous invite rencontre inévitablement une forte résistance, du fait du conservatisme des institutions et des intérêts établis.
Le développement durable est la recherche d’un ou de plusieurs modes de développement, pour ouvrir de nouveaux espaces à l’humanité. Nous arrivons au bout d’un cycle, et nous cherchons comment engager le suivant.

Doute

Le succès des semeurs de doute sur le réchauffement climatique provoque souvent l'indignation des promoteurs du développement durable. Il devrait aussi les conduire à s'interroger sur leur propre discours, et la manière dont ils présentent l'avenir.

Comme la langue d’Esope, le douteest la meilleure et la pire des choses.

Frein

Paradoxalement, les freins sont la conditions de la vitesse. Les organes de sécurité permettent d'aller vite, et il en est de même pour la nécessaire innovation au titre du développement durable.

Les freins, c’est bien commode : ça permet d’aller vite. Pour une voiture, leur puissance est calculée en fonction de sa vitesse potentielle et de son poids.

Fuite

Il ne s'agit pas ici de fuite d’eau. Nous allons parler de fuite en avant. Un grand clasique de "non durabilité". Dangereux, mais souvent bien tentant !

Nous le savons, le développement durable est une approche « Système », une manière d’appréhender les choses de la vie dans toute leur réalité, c'est-à-dire dans leur complexité, avec de nombreux éléments qui interagissent les uns sur Les autres, et beaucoup d’acteurs, avec leurs états d’esprit, leurs intérêts, leurs échéances, spécifiques. Le développement durable nous propose de cheminer dans cet Univers, et en premier lieu d’apprendre à le faire.

Hors-jeu

La peur de l’autre et le repli derrière des frontières ou des murs de toutes natures sont des sentiments largement partagés dès que l’on se sent faible. Mais ils interdisent dans les faits l’exploration de nouveaux modes de développement qui nous redonneraient de l’espoir. Ceux qui s’estiment « hors-jeu » sont trop attachés au monde d’hier, idéalisé. Comment sortir de ce piège qui se resserre ?

Parmi les raisons du populisme qui se répand en Europe et dans le monde, il en est une rarement évoquée. Le sentiment de ne plus avoir du tout de maîtrise de son propre sort, d'être hors-jeu. Tout se décide ailleurs, il n'y a plus de repère fiable, ce sont les algorithmes qui décident, etc.
Les raisons en sont multiples. Elles ressortissent au temps et à l’espace.

Institutions

Le développement durable et le renouveau de la croissance, sur des bases profondément remaniées, passent par l’innovation. Mais celle-ci bouscule les esprits et les équilibres économiques et sociaux. Les institutions sont-elles malgré tout prêtes à soutenir l’innovation ?

Le processus d’innovation est comme la nature, exubérant et sélectif. Darwin est aussi présent dans ce champ.

Obsolescence

L’arrivée sur le marché de l’iphone 7 donne l’occasion de s’interroger sur l’obsolescence des produits, éventuellement programmée. L’obsolescence est-elle durable ?Quelle qu’en soit la qualité, la plupart des produits vieillissent, ils s’usent ou se cassent, et deviennent hors service. L’obsolescence est une fatalité, mais ce qui l’est moins, c’est la durée de vie des équipements concernés.

C’est pour sortir de la grande crise des années 1930 que la rotation accélérée des produits de consommation a été théorisée. Une bonne chose.  Renouveler votre équipement électroménager, votre voiture, votre mobilier, votre garde-robe, vos cartables, ça fait tourner l’économie, ça crée des emplois.

Réforme

Sous la pression de l’Europe ou de nos créanciers, il n’est question que de réformes. Des réformes pour ressembler aux autres pays, aux autres économies. Est-ce la bonne voie ? Comment associer réforme et développement durable ?

Le débat sur le budget de la France se résume souvent à une question : les réformes de structure.

Retraite

Repartir des fondamentaux, sans a priori, est une bonne méthode pour prendre du recul par rapport aux solutions du passé, et progresser sur des sujets complexes, tels que les retraites.

Voilà un sujet délicat, qui pourrait faire tourner au cauchemar le bonheur de vivre plus vieux. Les débats sur leur réforme, répétitifs et éternels, sont là pour prouver le caractère sensible des retraites (1). Le nombre d’actifs diminue, celui des inactifsaugmente, ils vivent de plus en plus vieux, coûtent de plus en plus cher en dépenses de santé, rien ne va plus !

Trou

 

L’expression populaire « on est au fond du trou, et on creuse encore » montre la difficulté de changer de mentalité, même si celle-ci montre des signes évidents de faiblesse. Comment sortir du trou durablement ?

Il semble que celui de la couche d’ozone soit stabilisé, et qu’un espoir soit permis de ce côté-là. Réjouissons-nous, mais d’autres trous nous préoccupent, dans l’esprit « nous sommes au fond du trou, et nous creusons encore ».

Vieillissement

vieillssementLe vieillissement de la population apparait souvent comme un handicap. Il l’est assurément si l’on considère les vieux comme une charge. Tout change si on les considère comme une ressource.

Le débat qui s’ouvre sur les retraites est une approche purement comptable sur leur financement. Une vision très partielle de la question de fond, celle du vieillissement de la population. Le vieillissement de nos sociétés est inéluctable. Il est la conséquence de la nécessité de stabiliser la population mondiale, devoir auquel les pays les plus développés, et les plus consommateurs de ressources, ne peuvent se soustraire.