futur

Arbre

Le drame que connait le Japon, au moment où cette chronique est mise en ligne, conduit à s'interroger sur la sortie du nucléaire, inéluctable à un terme plus ou moins long. L'arbre peut nous y aider.


L’arbre est un des nombreux meilleur ami de l’Homme. Nous lui devons tant de bienfaits !

Dirigeable

Le transport aérien présente un avantage certain : il se joue des obstacles ordinaires qui pourraient se trouver entre son point de départ et sa destination. Mais il consomme beaucoup d’énergie et il fait du bruit. Le dirigeable permet de conserver les qualités en évitant les défauts.

C’est une aventure plus que bicentenaire. Le ballon des frères Montgolfier a été la première étape, mais dès le lendemain de la première ascension, Lavoisier, alors secrétaire de l’Académie des sciences, évoquait la suivante, celle où le ballon serait dirigé, au lieu d’être soumis aux caprices du vent. Nous étions en 1783.

Fusion

Fusion de régions et regroupements de communes, ces réformes doivent engendrer des économies. Mais est-ce une bonne méthode pour obtenir des résultats durable ?

De nos jours, la recherche d’économies est la première raison pour entamer des réformes. C’est aussi la raison de l’échec de la plupart de ces tentatives.

Hussard

Il faut avoir de l’ambition, pour opérer la transition vers le développement durable. Et aussi des troupes, des relais sur le terrain pour faire avancer la cause, comme les hussards noirs, les instituteurs, avaient porté la jeune 3e république.

Dans la transition à opérer, le bâtiment apparait comme un enjeu central.  Lieu de vie, de travail, de loisir, le bâtiment est aussi un gros consommateur d’énergie, de matériaux, il s’insère dans les paysages, urbains ou ruraux. Avec l’alimentation, il structure notre vie. Y a-t-il des « hussards noirs » pour porter la transition dans le secteur de l’habitat et du bâtiment ?

Prélèvements

Les prélèvements, impôts, taxes, ont mauvaise presse. Ils constituent néanmoins (sous condition d'efficacité et de bonne gestion) des instruments essentiels de développement et de solidarité.

Qu’on se le dise : les prélèvements vont augmenter. Ils auraient déjà du le faire, et c’est ce detard qui est la cause des nombreux déficits que nous observons aujourd’hui.
Mais rassurons-nous : ce n’est pas grave, car ce qui reste après prélèvements va aussi augmenter.

Progrès

progresLe développement durable est une recherche de progrès, mais ne nous trompons pas sur la nature du progrès ne nous trompons pas de futur.

Pas de développement durable sans progrès. C’est une Evidence : faire vivre au milieu de ce siècle neuf milliards d’humains, dignement et sans faire exploser la planète, ne se fera pas sans améliorer fortement notre efficacité d’ensemble.

Prolongation

Les évènements récents dans notre pays témoignent de difficultés conjoncturelles réelles, mais aussi des résistances au changement de modèle économique. Le temps réglementaire est terminé, nous voilà dans les prolongations.

Proximité

La planète est souvent bien loin de nos préoccupations immédiates. La forte demande de proximité qui s’affirme aujourd’hui est-elle compatible avec une approche globale ?
En matière d’environnement, l’accent a été mis sur les problèmes mondiaux. Ils sont importants, voire vitaux, et ils ont été souvent négligés dans les politiques locales ou nationales.

Retraite

Repartir des fondamentaux, sans a priori, est une bonne méthode pour prendre du recul par rapport aux solutions du passé, et progresser sur des sujets complexes, tels que les retraites.

Voilà un sujet délicat, qui pourrait faire tourner au cauchemar le bonheur de vivre plus vieux. Les débats sur leur réforme, répétitifs et éternels, sont là pour prouver le caractère sensible des retraites (1). Le nombre d’actifs diminue, celui des inactifsaugmente, ils vivent de plus en plus vieux, coûtent de plus en plus cher en dépenses de santé, rien ne va plus !

Tiers

Tiers fait référence au troisième. Le troisième homme, qui vient enrichir le jeu entre deux protagonistes, qui apporte de nouvelles perspectives, et permet de dépasser des antagonismes irréductibles. Un terme important pour dépasser les contradictions, et en sortir « par le haut ».

Il y a beaucoup de tiers dans notre société, même si le tiers provisionnel vient de disparaître avec la retenue à la source. Dans notre histoire, c’est le tiers-état, le reste une fois que l’on a distingué ce qui compte, la noblesse et le clergé. Le tiers est défini par défaut, et contient une quantité de populations différentes, dont les intérêts ne convergent pas forcément. Mais c’est le tiers-état, notamment avec sa branche bourgeoise, qui a fait tomber l’ancien régime, et provoqué l’advenue de la république. C’est le tiers qui porte les idées nouvelles, et bouscule les habitudes, ce qui est bien nécessaire pour explorer les futurs originaux que demande le développement durable.

Vieillissement

vieillssementLe vieillissement de la population apparait souvent comme un handicap. Il l’est assurément si l’on considère les vieux comme une charge. Tout change si on les considère comme une ressource.

Le débat qui s’ouvre sur les retraites est une approche purement comptable sur leur financement. Une vision très partielle de la question de fond, celle du vieillissement de la population. Le vieillissement de nos sociétés est inéluctable. Il est la conséquence de la nécessité de stabiliser la population mondiale, devoir auquel les pays les plus développés, et les plus consommateurs de ressources, ne peuvent se soustraire.