ecotaxe

Comptes

Il arrive que le ressenti et la réalité divergent, comme le vraisemblable et le vrai. Un constat qui complique singulièrement la gouvernance publique, fondée sur une vision partagée des phénomènes. La perception de la fiscalité environnementale illustre cette difficulté. Faisons les comptes.

« L’environnement, ça suffit », une phrase célèbre qui traduit un sentiment de rejet, tout comme la révolte des bonnets rouges contre l’écotaxe.  Nous en avons assez d’être pris pour des vaches à lait, d’être taxés avec l’environnement comme prétexte. Et pourtant, les taxes environnementales sont en réduction dans notre pays, qui est de surcroît mal classé parmi les pays membres de l’Union Européenne, au 24e rang sur 28 (et bientôt sur 27).

Ecart

Le cours du pétrole à la baisse souffle le chaud et le froid. Côté chaud, il réduit de fait les réserves disponibles, côté froid, il encourage la consommation. Comment gérer ce grand écart ?

Nous sommes en pleine contradiction. D’un côté, la baisse du prix du pétrole dans le monde est une bonne nouvelle. L’exploitation de sources « non conventionnelles », dont le prix est élevé, devient impossible. Le prix de vente serait inférieur à celui de l’extraction.

Ecotaxe

Les réactions sur l’écotaxe poids lourds sont riches en enseignements. Elles mettent en évidence les obstacles à franchir pour parvenir à une fiscalité écologique.

Prélèvements

Les prélèvements, impôts, taxes, ont mauvaise presse. Ils constituent néanmoins (sous condition d'efficacité et de bonne gestion) des instruments essentiels de développement et de solidarité.

Qu’on se le dise : les prélèvements vont augmenter. Ils auraient déjà du le faire, et c’est ce detard qui est la cause des nombreux déficits que nous observons aujourd’hui.
Mais rassurons-nous : ce n’est pas grave, car ce qui reste après prélèvements va aussi augmenter.