croissance

Charnière

On dit que la crise se manifeste quand un monde ancien tarde à mourir, et que le nouveau peine à naître. Nous sommes bien dans des charnières entre deux époques, aavec le développement durable en perspective. 

Le concept de développement durable, qui consiste, selon la définition du rapport Bruntland, « à satisfaire les besoins des populations actuelles sans compromettre la capacité des générations futures à satisfaire les leurs », apparaît en cette fin du XXème siècle, à la suite de cris d’alarme lancés par des chercheurs, des associations et un club d’industriels. C’est une réponse à l’expression d’un sentiment de panique, qui s’est traduit par le slogan « halte à la croissance ». Quand la machine s’emballe, on arrête tout. Ce n’est pas un hasard si le développement durable émerge à cette époque, c’est que nous sommes à la charnière entre deux époques.

Convergence

Pour relever le défi du développement durable, il faudra que des énergies se trouvent mutuellement, et puissent se renforcer. Cette une convergence qu'il faut organiser.

Pas de développement durable sans recherche d’efficacité. Il faut sans cesse rappeler, au risque de décourager les romantiques. Ce sera bien une performance d’offrir à 9 milliards de terriens un mode de vie agréable, qu’ils pourront transmettre à leurs enfants.

Défis

Faire vivre convenablement 9 millirads d'êtres humains d'ici 2050 relève du défi. Le développement durable revient souvent à sortir de contradictions par le haut, à réaliser des exploits dans le champ du progrès technique, maîtrisé, et de l'organisation de nos sociétés.

La vie moderne n’est qu’une suite de défis, c’est bien connu. Choisissons en un, pour voir comment le relever dans l’esprit du développement durable.

Déflation

 

La crise économique prend différentes formes. Le rejet de l’inflation a entraîné une politique vigoureuse, au point que l’on craint à présent son contraire, la déflation. Celle-ci fait-elle bon ménage avec le développement durable ?

Dynamique

Le développement durable est dans le pré. Cours y vite, il va filer ! Il ne tient pas en place, il est en perpétuel mouvement. Le développement durable n'est pas un état, c'est une dynamique.

Qu’il s’agisse du jeune cadre dynamique ou de la dynamique des fluides, c’est de Mouvement que l’on parle, ou de la capacité à évoluer, à s’adapter, à changer de situation.

Feuille de route

La maîtrise des émissions de gaz à effet de serre est en marche pour le bâtiment. Peut-on écrire une "feuille de route" équivalente pour les transports ?

« Towards a competitive and resource efficient transport system », le contenu de la feuille de route européenne pour les transports a été adopté le 28 mars dernier(1).

Futur

Les élections européennes offrent une magnifique occasion de se projeter dans le futur, pour qu’il soit durable, bien sûr, et de prendre du recul à la suite des élections municipales, dédiées à la vie quotidienne.
Le manque de perspectives crédibles plombe le débat. La conviction se répand, que nos enfants vivront moins bien que nous. Le sentiment d’une dégradation irréversible progresse.

Indicateur

 

France Stratégie vient de publier une note sur la mesure de la qualité de la croissance. Une occasion de revenir sur la question des indicateurs. Comment évaluer nos progrès sur la voie du développement durable ?

Inégalité

Fièrement étalé aux frontons des bâtiments de la République, l’égalité est objet de débats, dans une société où la compétition est devenue la règle. Pourtant, la montée des inégalités freine la croissance économique. Comment conjuguer égalité et développement durable ?

Le double dividende est une des manières de rechercher la « durabilité ». Gagner deux fois, pour tout de suite et pour plus tard, ou sur deux plans complémentaires, alors qu’ils apparaissent a priori incompatibles.

Marché

Alpha et oméga pour les uns, gros mot pour les autres, le marché est au cœur de débats sans fin, notamment en ce qui concerne l’emploi, dont une part est « hors marché ». Est-ce durable ?

Il y a de nombreux marchés, comme celui où vous allez faire vos courses, et tous ceux spécialisés sur un thème, comme les matières premières ou l’emploi. C’est ce dernier aspect que ce billet veut aborder.

Mentalité

Les 30 glorieuses ont marqué notre appareil productif et l’organisation de notre territoire. Elles ont aussi laissé des traces dans nos esprits, nos comportements, nos mentalités.

On s’habitue vite à la Croissance, et aux facilités qu’elle offre.  La croissance démographique, naturelle ou migratoire, qui offre la main d’œuvre dont on a besoin, et la croissance économique qui permet de contracter des dettes à payer par les surplus de demain.

Mondialisation

 

Il est de bon ton de taper sur la mondialisation. C’est elle la grande coupable des délocalisations, et de l’exploitation des peuples ! La mondialisation est-elle l’adversaire obligé du développement durable ?

La mondialisation a bon dos. Tout est de sa faute ! Les citoyens du monde ne doivent plus savoir comment s’affirmer. Certains d’entre eux se déclaraient d’ailleurs antimondialistes, et ils cherchent à sortir de la contradiction en adoptant un autre terme, altermondialiste, un autre monde est possible.

Outil

L’ingéniosité de l’Homme lui a permis de créer des outils, des prolongements de lui-même qui le rende plus efficace. Du simple bâton à la machine-outil, au robot et à l’ordinateur, sans oublier les dictionnaires et les logiciels, les catéchismes et autres petits livres rouges, les outils témoignent de cette capacité humaine à renforcer sa puissance d’intervention sur la matière et son environnement.

PIB

À la veille des élections présidentielles, la presse professionnelle s'interroge sur l'avenir des activités dans le prochain quinquennat. L'analyse prend appui sur la part du secteur dans le PIB.

Retournement

Un mot récemment mis en vedette ! C’est souvent en regardant les choses autrement que l’on trouve des solutions inédites. Un retournement de point de vue, bien utile mais aussi bien difficile à opérer.

Tableau de bord

Pour savoir comment progresse le développement durable, ou la transition écologique, un tableau de bord peut se révéler bien utile. A condition qu’il ne se passe pas à côté de l’essentiel.

Tout va bien

« Jusque là, tout va bien ! » Vous connaissez tous cette histoire du type qui tombe du 20e étage, et que l’on entend dire, à chaque étage au cours de sa chute, « Jusque là, tout va bien ! ». Il me semble l’entendre bien souvent, notamment en matière de ressources et d’énergie.