communication

Apparences

Le développement durable nous invite à aller au-delà des apparences, dans tous les domaines et notamment dans la politique. Les institutions, cadre le labonne gouvernance, constituent à ce titre un enjeu fort de durabilité.

Les apparences sont trompeuses, c’est bien connu. Elles permettent de s’abstraire des réalités, de vivre sur des Illusions, ce qui entraîne souvent des réveils désagréables.

Code

Le code-barres a envahi nos paysages quotidiens. Il s’ajoute à de nombreux codes, mais le code est aussi une manière de lire un mot, et de lui donner un sens. Le développement durable n’échappe pas à cette approche.

Les codes sont partout. Certains sont officiels, comme le code de la route ou le code civil. Ils couvrent les domaines et nous disent comment vivre : code de la construction, de la santé, de l’environnement, du commerce, etc. Ils composent notre univers juridique.

Contagion

contagion2Le virus du développement durable se propage. C'est une contagion qui se répand, sans semer toutefois la terreur. Elle se propage par secteurs, et puis opère des mutations qui lui permettent de contaminer des secteurs proches...

Quand il s’agit d’une maladie, c’est une bien mauvaise chose. Il faut s’isoler, organiser des quarantaines, se vacciner, renforcer les défenses de nos corps pour résister.

Définition

L'expression même "développement durable", née dans le courant des années 1980, fait toujours l'objet de débats. Il y a-t-il une définition claire du développement durable ?

Si une définition doit être définitive, peu de choses pourront être définies. L’expérience chaotique du mètre, développée par ailleurs dans ce blog, une chose simple, une unité de mesure très courante, montre que, dès que l’on entre dans les détails, la définition dépend de beaucoup de choses, en particulier des connaissances du moment et de l’utilisation que l’on veut faire de la définition. Il ne faut pas perdre trop de temps avec les définitions.

Déni

Scientifiques et économistes, une fois n'est pas coutume, délivrent le même message, sur la nécessité absolue d'un changement profond. Il semble que ce soit prêcher dans le désert. Pourquoi un tel déni d'une réalité qui s'impose avec de plus en plus d'évidence ?

Droit

Charte constitutionnelle, Natura 2000, études d'impact, REACH, normes de pollution, etc. l'environnement est à l'origine de nombreuses lois et directives. Un Droit à part entière se constitue sous nos yeux.

Quel que soit le sujet d’étude, le Droit se révèle un prisme redoutable pour son observation. Rien ne lui échappe, car le droit est multiforme, ses sources sont multiples, ses modes de mobilisation divers et imprévisibles.

Ecoute


Ce terme peut vous rappeler vos vacances, si vous êtes marin. L’écoute vous permet de tenir la Voile, et ainsi de sentir ses réactions et de comprendre la force et les orientations des Vents. L’écoute vous aide à capter au mieux les flux d’énergie qui passent sur votre bateau, énergie Gratuite mais irrégulière. L’écoute n’est pas qu’un cordage, un bout de ficelle ordinaire, mais une attitude d’éveil aux signaux, un instrument d’appréhension d’une réalité complexe, de phénomènes à la fois Utiles et indomptés.

Entrepreneur

Exploration de futurs inédits, le développement durable provoque des réactions de rejet, scepticisme, peur du changement, défense des positions acquises. Il faut toute l’énergie des entrepreneurs pour dépasser ces réactions et ouvrir la voie vers le développement durable.

Frugalité

Face aux périls que nous faisons courir à la planète et par conséquent à l’humanité, la tentation est forte de prôner la frugalité, un nouveau modèle de vie qui nous permettrait d’atteindre le bonheur en préservant nos ressources pour les générations futures.

Nos sociétés qui se disent développées se caractérisent souvent par une forme d’obésité. Nous consommons trop, et pas seulement de nourriture.  Au point que nous sommes atteints de mille maladies, analogues à celles du « surpoids ». Les conséquences de cette boulimie tous azimuts sont mauvaises pour nous-mêmes, et aussi pour la planète, dont les ressources s’épuisent, et qui voit ses autres formes de vie menacées.

Image

Les images sont bien commodes. Et en plus elles peuvent être belles ! Mais elles ne sont qu'une représentation de la réalité, ne l'oublions pas.

Sage comme une image, dit-on. Et bien, on a tout faux. Le sage est celui qui bouge, qui prend des Risques, et non pas celui qui reste immobile comme une image.

Imprimante

Depuis Gutenberg, nous savons l'importance de l'imprimerie. Celle-ci a connu de nombreuses améliorations, et quelques sauts technologiques grâce au téléphone et  à l'informatique, tout récemment. Ce n'est pas fini, voici venir les imprimantes 3D. Des imprimantes qui semblent prometteuses en matière de développement durable.

Disons-le tout de suite, il s’agit ici de l’imprimante 3D, qui ouvre de nombreuses perspectives.  Pour l’imprimante ordinaire, à 2 dimensions, à plat, restons sur le conseil de s’en servir que quand c’est nécessaire. On peut y ajouter qu’il serait bon, quand c’est nécessaire, de n’avoir à imprimer que ce qui est vraiment nécessaire, alors que souvent, il faut imprimer 3 pages pour une demi page utile, en termes de billetterie notamment.

Les autres

lesautresEntrer dans l'univers des autres, tenter d'en comprendre les ressorts. Un effort, certes, mais un levier d'une force exceptionnelle si on apprend à s'en servir pour la "bonne gouverance".
C’est l’enfer, bien sûr, en particulier sur la plage où je cherche en vain un peu d’espace.

Opinion

Le rôle de l'opinion dans la prise de conscience des enjeux du développement durable est déterminant. Encore faut-il savoir se la mettre de son côté.

Le développement durable ne s’impose pas par la force ou le droit, sinon il serait bien fragile. La loi et la police ont un rôle à jouer, elles donnent des signaux, fixent des orientations, tapent sur les doigts des retardataires, mais il faut avant tout que le développement durable soit approprié, intégré à la vie courante de chacun.

Parabole

Mot aux sens multiples, où la forme géométrique désigne des appareils de communication comme la manière de communiquer. La parabole dans tous ses états...

La parabole, c’est la mondialisation. Répandue sur nos toits et nos balcons, elle symbolise l’universalité de la communication.

Peur

Le développement durable est souvent associé à la peur du lendemain. Bien sûr, il y a des dangers, des inconnues. Mais ce sont autant de défis à relever, et  la perspective de forger son propre devenir.

La phrase aujourd’hui célèbre n’ayez pas peur réveille bien sûr la peur. C’est un peu comme restez calme, qui énerve souverainement. Le simple fait d’évoquer ce que l’on combat le rend plus présent, plus proche, et provoque des réactions classiques bien connues.

Relâchement

Le chemin vers le développement durable ne demande pas forcément d'aller vite, mais de progresser avec détermination. Le relâchement est à éviter, mais la politique choisie pour entraîner le changement n'est pas toujours compatible avec cette exigence.

C’est le mot utilisé pour expliquer la montée en janvier dernier la remontée du nombre des morts sur les routes. La perspective d’une amnistie proclamée dans la foulée de l’élection présidentielle est à l’origine de cette dramatique dérive. Une seule solution, au-delà de l’engagement des principaux candidats à ne pas proposer d’amnistie pour les chauffards, la répression. L’efficacité des radars et des contrôles a provoqué un commencement de sagesse dans l’esprit des automobilistes, il faut donc continuer, et même augmenter la pression. Il n’y a que la sanction qu’ils comprennent !

Répression

Changer les comportements est une des clés des politiques environnementales. La répression est souvent activée à cet effet. Mais comment faire pour que la répression soit « durable » ?

La répression est une des moyens d’obtenir des changements de comportement, ou de réduire le nombre ou la gravité d’évènements fâcheux, le cambriolage ou l’accident de la route. Une dérive serait toutefois de tout miser sur elle.

Rêve

Pour séduire le consommateur, le rêve est souvent sollicité. Nous avons besoin du rêve, mais il vaut mieux l'activer sur l'avenir que sur le passsé. 

scepticismeL’industrie automobile y a souvent recours, avec force publicité et les nombreuses compétitions qui stimulent les imaginaires. La logique de développement de cette activité est bien sûr la réponse à un besoin de mobilité, mais aussi l’accroissement dudit besoin. Les villes ont été adaptées à l’automobile, et non l’inverse. Dans un pays neuf, comme l’Amérique, cela peut se comprendre, c’est plus contestable pour les vieux continents, aux villes anciennes, structurée pour d’autres modes de vie.

Terminologie

Un mot qui n’est pas d’usage courant, mais un mot qui s’impose pour un « dictionnaire ». Le développement durable a son propre vocabulaire, ses expressions, ses termes, et ce langage fait l’objet d’une animation continue de la part des pouvoirs publics.

Affiner le vocabulaire du développement durable relève d’une contradiction, dont il faut « sortir par le haut ».
D’une part, compte-tenu de la complexité qui fait la nature même du développement durable, il y a un besoin d’un vocabulaire précis pour permettre des approfondissements, et conceptuel pour englober la diversité des situations. Ce qui signifie un langage pointu, codé, pour les spécialistes qui le manieront avec plaisir et compétence.