bénévolat

Argent

Concilier environnement et économie, entend-on souvent dire. Comme si leurs intérêts étaiient contradictoires. Voici l'histoire d'une alliance ancienne, dont il nous faut trouver les formes d'aujourd'hui.

Association

 

Le phénomène associatif est souvent loué, mais les associations sont souvent les premières victimes des disettes budgétaires. Est-ce un bon calcul, pour le bon usage de l’argent public ?

Ce n’est pas parce qu’elle est sans but « lucratif » qu’elle ne produit pas de la valeur.

Délaissés

delaissesLes modèles dominants sont souvent impérieux, et cherchent à s’imposer à tous. Se créent ainsi des délaissés, incompatibles avec le développement durable.

Un mot dans l’univers des transports, route et rail essentiellement. Le fruit de l’histoire, excédents des achats de terrains pour installer chaussées et voies, ou restes d’aménagements, de transformations des axes de communication. Au total des milliers d’hectares, dans les départements ruraux, une surface considérable, située par nature le long des axes de communication.

Maire

Les élections municipales sont l’occasion d’une réflexion sur ce que l’on attend du maire, et sur les projets de réforme des communes dans une perspective de développement durable, avec ses aspects humains, techniques et économiques.
Les 36 680 communes de France font traditionnellement l’objet d’un débat. Les comparaisons avec les pays voisins montrent une carte administrative extrêmement fine, et beaucoup souhaitent la transformer pour aller vers de plus grandes unités. Mais la France résiste, la réforme tarde. Pourquoi ?

Vieillissement

vieillssementLe vieillissement de la population apparait souvent comme un handicap. Il l’est assurément si l’on considère les vieux comme une charge. Tout change si on les considère comme une ressource.

Le débat qui s’ouvre sur les retraites est une approche purement comptable sur leur financement. Une vision très partielle de la question de fond, celle du vieillissement de la population. Le vieillissement de nos sociétés est inéluctable. Il est la conséquence de la nécessité de stabiliser la population mondiale, devoir auquel les pays les plus développés, et les plus consommateurs de ressources, ne peuvent se soustraire.

Vieux

vieuxL'arbre du financement des retraites cache la forêt du vieillissement de la population. Là est l'enjeu, le bon usage du temps de vie gagné, bien plus que 2 ans.

Notre population va vieillir, celle du monde entier aussi. C’est la conséquence de la stabilisation de la population mondiale, 9 Milliards de terriens en 2050 à peu près, avec un haut niveau de santé. Alléluia, réjouissons-nous, nous vivons plus longtemps, et en bonne forme.