Politique

Réaction

Réaction est un mot à double facette : capacité à réagir, et retour en arrière. Comment faire bon usage de la réaction en matière de développement durable ?


Les politiques d'Environnement sont souvent le résultat de réaction Réaction à de mauvais coups portés à la nature, au Paysage, au cadre de vie. On classe un site pour éviter sa destruction, on protège une plante ou un animal en voie de disparition, on verbalise à la suite d'une Pollution notoire.

Nous sommes donc engagés dans une course-poursuite action-réaction, où les pollueurs cherchent des astuces pour échapper à une sanction, ou les prédateurs font tout ce qu'ils peuvent pour continuer à prélever des Ressources sans bourse délier. La réglementation tente de colmater les brèches qui se révèlent les unes après Les autres. Il en résulte tout d'abord une image d'impuissance, face aux contournements innombrables et toujours plus imaginatifs des protections péniblement mises en place. Le sentiment de frustration que les protecteurs de l'environnement en tirent les conduit souvent à se radicaliser, et à demander toujours plus sans pour autant obtenir satisfaction sur le fond.
Mais ce n'est pas le plus grave. Un autre effet concerne l'Image que donne ainsi la protection de l'environnement. Une image de « toujours non ». Jamais content. Toujours contre. Et une incompréhension entre d'une part les « entrepreneurs », ce qui agissent, qui modèlent le territoire, multiplient les innovations techniques, et avancent gaillardement sur la voie du Progrès, et d'autre part les « protecteurs », qui observent l'effondrement du Capital nature et la montée des Risques environnementaux. La mise en avant, fréquente, des Catastrophes qui nous attendent, par les chantres du développement durable, ne peut que renforcer ce sentiment, sans parler du syndrome NYMBY, Not in my back yard, bien connu. Les Peurs millénaristes et la protection d'intérêts particuliers se trouvent ainsi mélangées à des projections scientifiques, argumentées, et porteuses d'informations opérationnelles pour choisir notre futur. Pas étonnant, dans ces conditions, de voir prospérer un imbroglio où le citoyen a le plus grand mal à se retrouver.
Les Politiques construites en réaction à des problèmes sont légitimes, mais on voit les errements auxquels elles peuvent conduire. Il convient de les dépasser, et, sans baisser la garde pour autant, de les enrichir de politiques proactives. L'objectif est double :
Anticiper sur les problèmes à venir, éviter que des situations ingérables se constituent  progressivement et conduisent à des conflits inextricables, coûteux et douloureux. Il s'agit là encore de réagir en termes de procédure pour éviter par la suite de réagir sur la vraie vie, sur le fond des choses.
Ouvrir le dialogue. On l’a vu, des échanges qui se constituent en réaction sont vite polémiques. Les Culture s des parties sont trop différentes, leurs intérêts aussi, pour qu’ils puissent trouver un terrain d'entente. Les politiques proactives permettent aux protagonistes de faire connaissance à froid. Pas de contentieux, pas de suspicion ni de procès d'intention. Ou du moins pas au point de refuser d'écouter les autres. On peut se parler, et tenter de comprendre ce que souhaitent les autres parties prenantes, sans pour autant de les considérer comme des parties adverses.
 il s'agit de proposer de construire ensemble un projet commun. Ça peut être un Ouvrage, ou une politique, ou encore un Règlement, un modus vivendi sur lequel se constitue une forme de consensus social. Chacun comprend qu'il faut faire quelques efforts pour « vivre ensemble ». L'État d'esprit entre les partenaires n'est pas le même que celui que l'on trouve entre des adversaires.
Deux exemples pour illustrer l'intérêt de la pro action, à l'inverse de la réaction.
Les éco Quartier
s. L'aménagement urbain provoque souvent des conflits. Les situations traditionnelles vont être mises en question, la vision du futur des aménageurs n'est pas forcément la même que celle des habitants, souvent conservateurs. On sait ce que l'on a, même si ce n'est pas parfait, et l'on a a priori une appréhension sur les projets qui viennent d'ailleurs. Ajoutez à cela la lutte contre l'effet de serre, le besoin d'économiser de l'espace, la solidarité et la mixité sous toutes ses formes, autant d'exigences qui provoquent l'inquiétude et le repli sur soi. Comment faire évoluer les Villes dans ces conditions ? La multiplication des éco quartiers que l'on observe actuellement, est une réponse. La gouvernance participative et l'ambition environnementale se conjuguent en positif. Même s'il ne s'agit que d'un quartier, non pas de la ville entière, le rayonnement d'une approche éco quartier se fait sentir bien au-delà de son périmètre, et provoque une Dynamique du changement.
Les « zones calmes ». Dieu sait si le Bruit est  source de conflits dans les villes. Entre les habitants et les activités, entre les habitants entre eux, avec en toile de fond le bruit des transports, des Livraisons, du ramassage des ordures ménagères, etc. La réaction, nécessaire, se trouve dans la Qualité de l'accueil des plaintes et l'efficacité d'une police de proximité, notamment dans un rôle de médiation. La pro action consiste, en complément, à provoquer le débat entre les parties prenantes sur ce que doit être une zone calme. Un concept issu d'une directive européenne, qui prend corps dans les différents pays de l'Union européenne sous des formes très différentes. Pas de standard, pas de valeur limite, mais une réflexion commune à laquelle chacun est amené à participer, et dont les résultats peuvent s'appliquer bien au-delà de la future zone calme. Les Rennais ont ainsi imaginé des « zones d'épanouissement notable », ZEN ! Tout un Programme.
Le développement durable est une construction collective. Bien sûr, la prise de conscience se fera souvent en réaction à un problème, mais gardons-nous de se cantonner à ce volet défensif et curatif. Le développement durable est une démarche de progrès et d’action pour imaginer ensemble de nouveaux futurs.

 
Chronique mise en ligne le 17 septembre 2012

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
Vos commentaires sont soumis à la modération de l'administrateur.
conditions d'utilisation.
  • Aucun commentaire trouvé