Visions énergie climat 2030/2050

 

Quels modes de vie pour demain ?
ADEME, juin 2014

L’énergie n’est pas un thème facile à traiter pour le grand public. Nous sommes dans un domaine technique, de long terme, avec beaucoup d’inconnues sur l’avenir et des hausses de prix dans le présent. Comment favoriser le débat sur la transition énergétique dans ces conditions ?


C’est l’objet de cette étude, téléchargeable ici, que l’ADEME (agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie) a fait réaliser par l'équipe de Futur Facteur 4 pour éclairer les citoyens, à l’approche des débats parlementaires sur un projet de loi en préparation. Il s’agit d’éclairer l’opinion pour qu’elle suive ces débats avec intérêt, mais aussi de mobiliser les français, car la transition énergétique ne se fera pas sans eux.
Une hypothèse au départ : Grâce aux économies d’énergie et aux énergies renouvelables, nous parvenons à diviser par 4 nos émissions de gaz à effet de serre d’ici 2050. Belle performance, avec un point d’étape en 2030. Qu’est-ce que cela signifie pour la vie quotidienne des français ? L’idée répandue couramment est que cela va coûter cher, et qu’il faudra admettre des restrictions. Plutôt une dégradation de notre qualité de vie. « Une réduction de l’ampleur d’une division par 4 est ressentie comme un effort à fournir et une remise en cause des satisfactions individuelles recherchées. » Ajoutons le sentiment d’impuissance que beaucoup ressentent, car une bonne partie de nos consommations d’énergie échappe à nos décisions, ou semble leur échapper.
L’ADEME a retenu 8 types de familles, de composition, de revenus, d’implantation géographie différentes. « La vision prospective proposée ne repose pas sur un changement brutal de mode de vie, une baisse du confort ou sur le pari de ruptures technologiques fortes. C’est par le soutien à l’économie verte, ouverte sur des secteurs d’activités d’avenir tels que l’efficacité énergétique, la production d’énergie renouvelable, le recyclage et l’éco-conception que pourra être trouvé le chemin d’une croissance robuste et durable ».
Concrètement, les visions ADEME, ce sont :
- des bâtiments à énergie positive ou basse consommation, neufs mais surtout rénovés,
- de l’électricité à partir du vent, du soleil ou de l’eau,
- davantage d’appareils électriques même si chacun consomme moins,
- des maisons superposées plutôt qu’alignées, qui échangent de l’énergie,
- des voitures partagées qui en remplacent 3 individuelles, et qui roulent majoritairement à l’électricité ou au biogaz,
- des transports en commun ou doux adaptés aux besoins grâce aux nouvelles technologies,
- un gaspillage moindre de la nourriture et une alimentation plus équilibrée et plus saine...
Nous voilà donc avec une série de scénarii, qui nous décrivent l’évolution du mode de vie de ces familles, avec le détail de leurs consommations d’énergie et d’émissions de gaz à effet de serre liées aux actes de la vie courante : déplacements, loisirs, chauffage, matériel électronique, alimentation, etc.
Je vous laisse le soin de découvrir le détail, mais l’important est bien de montrer que c’est un avenir plutôt favorable qui se dessine pour chacun. Nous savions que le bénéfice collectif était réel, mais nous voyons aussi qu’il peut se décliner à l’échelle d’une famille, et dans des situations très différentes. C’est plus ou moins facile selon les cas, mais ce n’est pas hors de portée, loin de là.
Il reste à se demander si cet ouvrage aura le succès qu’il mérite, comment les medias en rendront compte et le rendront populaire. La « transition énergétique » n’a pas de sens isolée, car c’est une transition sociétale qui est l’enjeu véritable, rendue nécessaire par le réchauffement climatique et ses effets. Le lien entre la vie courante et les choix énergétiques est réel mais difficile à illustrer, à faire toucher du doigt.
Une bonne idée que cette « vision », il reste à la faire vivre !

 

 

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
Vos commentaires sont soumis à la modération de l'administrateur.
conditions d'utilisation.

Participant à cette conversation

  • Invité - poss

    Je ne suis pas arrivé à ouvir le lien:est-il possible d'avoir la référence de la publication de l'ADEME que vous avez commentée: Visions énergie climat 2030/2050.
    merci.

    0 J'aime Raccouci URL: