Vélotaf

Mode d’emploi du vélo au quotidien
Jérôme Sorrel, illustrations d’Eve Coston
©Gallimard, Collection Alternatives



Le titre est tout un programme. Il s’agit de dépasser le vélo loisir ou sportif, et de considérer la petite reine comme un moyen ordinaire de se déplacer, notamment pour aller au travail, au taf ! Un mot nouveau est né, Vélotaf, décliné parfois en vélo utilitaire, vélut pour les intimes.
C’est ce positionnement ferme en faveur d’une banalisation du vélo qui guide l’ensemble de l’ouvrage. Un livre qui ne s’appesantit pas sur le « pourquoi », mais se concentre sur le « comment ». Ça n’empêche d’ailleurs pas l’auteur de décliner tout un argumentaire en faveur du vélo comme mode de déplacement idéal, comparé aux autres modes. Un chapitre entier qui se termine par les 10 commandements du « vélotaffeur », la personne qui va au taf en vélo. Parmi ceux-ci, on notera de nombreux conseils de prudence, tels que « Roulez à une allure adaptée » ou « ne doublez JAMAIS sur la droite un camion/bus/camionnette » mais surtout un message de respect du piéton « Ne faites aux piétons ce que vous reprochez aux motorisés », un rappel bien utile.


Le mode d’emploi s’oriente ensuite sur le choix de votre vélo. On découvre ainsi toute la famille Vélo, une grande famille avec ses classiques et ses originaux. Deux branches principales, le vélo à assistance électrique et les autres, appelés « vélo sec ». Comment choisir entre ces deux branches, et ensuite au sein de chacune, l’auteur vous donne les clés de la bonne décision. Une décision au long cours, car acheter un vélo est en engagement dans la durée, ce qui mérite un minimum de réflexion avant de passer aux actes. Il y a les vélos de ville, le VTC, le VTT, le fixie (pignon fixe), la randonneuse, le vélo de course, le gravel (le SUV de la route), le vélo cargo, le long tail (le break familial 505 Peugeot version vélo), le fitness (qui privilégie l’efficacité au confort), le vélo pliant, le SMX (pour les artistes), le fat bike (gros pneus), le beach cruiser, le vélo couché et même le vélomobile, en forme d’automobile. Il y en a pour tous les goûts ! Vous trouverez leur description, leurs domaines de prédilection, leur prix, et où les trouver.
Il n’y a pas que le modèle. Il faut aussi choisir le matériaux, acier, titane, alu ou carbone, le nombre de vitesses, les freins, la chaine, les pneus, les pédales, le cintre (guidon pour les profanes), les pédales et les équipements type casque, gants, éclairage, pompe, kit de réparation, etc. le choix de son vélo ne s’improvise pas, comme vous le voyez, et Jérôme Sorrel vous dit tout sur les points importants à prendre en considération. En numéro 1 peut-être : « Prenez un vélo que vous trouvez beau ». Et pour le garder longtemps, quelques conseils aussi sur les antivols.
Bon matériel, bons équipements, bonne tenue, il ne reste qu’à bien se conduire, dans le prolongement des 10 commandements, et à affronter les éléments, pluie, vent, neige et soleil. Ajoutez les applis, réseaux sociaux, livres et quelques revues, et vous voilà paré pour votre « nouvelle vie à vélo ». Vous y prendrez vite goût.

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
Vos commentaires sont soumis à la modération de l'administrateur.
conditions d'utilisation.
  • Aucun commentaire trouvé