Regards sur la Terre 2015



Sous la direction d’Anne Paugam, de Teresa Ribera, de Laurence Tubiana et de Rajendra K. Pachauri

©Armand Colin, 2015

C’est chaque année une somme très riche qui nous est proposée par trois instituts de haut niveau, l’Agence française de développement (AFD), l’Institut du développement durable et des relations internationales (IDDRI), et The Energy ans Ressources Institute (TERI). Il s’agit d’une part de brosser un tableau documenté sur l’état de la planète et de tirer un bilan de l’année écoulée, comme le titre l’indique sans ambiguïté, et d’autre part d’approfondir un aspect particulier. En 2010, il s’agissait des villes, et en 2015, le dossier s’intitule « construire un monde durable ».
Le document est composé de multiples contributions, qu’il serait impossible de présenter ici. On retiendra, pour la première partie, regards sur 2014, l’accent mis sur la mise en place de nouveaux instruments de gouvernance mondiale, notamment à la suite de la conférence de Rio+20 de juin 2012. La communauté internationale s’inspire de plus en plus de la démarche qui avait permis de définir des « objectifs du millénaire ». Mettons-nous d’accord sur des objectifs partagés, et organisons-nous pour les atteindre collectivement.
La Conférence des Nations Unies pour le développement durable, dont les résultats ont été décevants a ainsi laissé la place un « Forum politique de haut niveau sur le développement durable », dont la vocation est d’accompagner, d’évaluer et de faciliter le travail des différentes nations dans leur progression vers le développement durable. Un programme de développement « post 2015 » a été mis en chantier, avec le choix d’objectifs de développement durable, amorcé en 2014, et qui devra être achevé en septembre 2015 pour être adopté par l’Assemblée générale des Nations Unies. Nouvelles instances et nouvelles modalités de travail font l’objet d’une présentation très instructive, aux côtés de « regards » plus classiques sur l’agriculture et les ressources, les aires protégées, le braconnage, la pêche, le financement de la lutte contre le changement climatique, etc.
« Construire un monde durable », titre du dossier 2015, traduit l’importance de l’année 2015, décisive à bien des égards. Pour le secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-Moon, « La transformation est notre maître mot », et Regards sur la Terre 2015 « raconte l’histoire de cette transformation ». « Une page se tourne en 2015, les défis et les rapports de force ne sont plus ceux de Rio (1992). L’imagination et l’invention doivent être mises en avant pour générer du débat, des échanges, l’expression de nouvelles idées et l’expérimentation de solutions. (…) Le développement durable redevient un projet politique universel ».
Les enjeux de 2015 prennent ici la forme de 11 chroniques illustrées par des « focus », offrant un large panorama de ce qui bouge dans le monde et des interrogations qui stimulent la créativité des acteurs. Les points d’appui des auteurs recouvrent de larges parties du monde, Russie, Japon, Corée, Brésil, pays arabes, l’Afrique, Californie. Les thèmes sont représentatifs des enjeux d’aujourd’hui, le mode de fonctionnement de l’ONU, le jeu des acteurs et les ONG, le rôle de l’aide publique au développement, les politiques de santé publique, la sobriété énergétique, le coût réel du changement climatique, les indicateurs de prospérité, etc.
Un ouvrage de référence, riche et documenté, qui sera fort utile pour aborder les grandes échéances de l’année 2015, et les évaluer ensuite.

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
Vos commentaires sont soumis à la modération de l'administrateur.
conditions d'utilisation.
  • Aucun commentaire trouvé