Paysans de nature, et A la rencontre de la France rurale qui bouge

Paysans de nature
Réconcilier l’agriculture et la vie sauvage
Perrine Dulac et Frédéric Signoret
©Delachaux et Niestlé, septembre 2018

A la rencontre de la France rurale qui bouge
Clément Osé
©Larousse, septembre 2018

paysans de nature      a la rencontre de la france rurale qui bouge

Est-ce le hasard du calendrier ? En marge du vote définitif de la loi agriculture et alimentation, voici deux livres, publiés le même mois, pour montrer « qu’une autre agriculture est possible ». Une forme d’illustration à l’étude présentée toujours le même mois dans une note de l’IDDRI (1) intitulée « Une Europe agroécologique : une option souhaitable et crédible face aux enjeux alimentaires et environnementaux ».
« Paysans de nature » est un livre manifeste. L’expression désigne un mouvement d’agriculteurs, né dans le marais breton à l’initiative de la Ligue pour la protection des oiseaux, et qui essaime progressivement dans toute la France. Le constat est clair : La politique de protection de la nature a obtenu des résultats sur les espèces et les espaces remarquables mais a échoué dans les espaces agricoles « ordinaires ». « Les politiques agricoles et de développement économique sont beaucoup plus puissantes que celles de la protection de l’environnement ». « De gros moyens financiers sont attribués aux agriculteurs pour sauvegarder la biodiversité, mais ils ne s’en servent pas pour ça ». La recherche de consensus entre tous les acteurs est inefficace, et Paysans de nature se propose d’encourager l’installation d’agriculteurs volontaires et engagés pour allier biodiversité et production agricole. « La moitié des terres agricoles vont changer de main dans les 10 ans à venir », c’est donc le moment de renouveler l’état d’esprit et les pratiques des agriculteurs. Leur projet va au-delà de l’agriculture biologique, centrée sur l’absence de produits phytosanitaires, et inclut la gestion du territoire, la préservation des zones humides et des haies. « Paysans de nature se veut un mouvement exemplaire, porté par des militants qui souhaitent inventer leur système autonome, en complémentarité des systèmes institutionnels et pour servir d’aiguillon à ces derniers ». Une charte des paysans de nature décrit le cadre d’action de ces militants.
Le livre présente les histoires de 28 fermes et des paysans qui les animent. Une phrase pourrait résumer leur méthode : « On est parti du milieu naturel pour voir ce qu’on pouvait faire ». Il s’agit d’adapter les pratiques à la capacité du milieu. Y compris le milieu humain, avec des circuits courts et des cultures locales.
« A la rencontre de la France rurale qui bouge » est un reportage. C’est le tour de France des fermes innovantes engagées en agroécologie et en permaculture, au cours de l’été 2017. 25 étapes, 220 fermes, d’innombrables rencontres, des débats et des grandes tablées. C’est le Ferme d’Avenir Tour, FAT, organisé par l’association Fermes d’Avenir, rattachée au groupe SOS. Une association de plusieurs centaines de fermes, et qui s’est organisée autour de 4 activités, la production, la formation, l’influence et le financement. L’objectif est de faire bouger l’agriculture française, en utilisant divers leviers. Le FAT se veut une démonstration qu’une autre agriculture est possible, tout simplement en allant voir sur place ce qui se pratique. Maraichage, élevage, élevage + céréales, fromage ou autre chose, brasserie, escargoterie, aquaponie, insectes comestibles, et même bambou-assainissement, l’éventail est largement ouvert des sites visités, et des échanges avec leurs initiateurs. « Ce livre parle des gens, des vies derrière la transition écologique, des déclics, des prises de conscience, des trajectoires personnelles, des difficultés et des grâces de la vie de paysan ». Il s’agit d’une « agriculture intensive, c’est-à-dire une agriculture qui fait un usage optimum des ressources les plus abondantes : le soleil, le gaz carbonique et l’azote ».
Un reportage vivant de cette forme de tour de France, lui aussi avec ses chapiteaux et son barnum, et sa cuisine ambulante, dite FATlab, dont sont issues 25 recettes alléchantes. Ajoutez quelques doubles pages en forme de zoom sur une question sensible, comme la vie secrète des sols ou l’économie de l’agroécologie, et vous aurez une idée de ce que l’agroécologie peut apporter pour transformer nos campagnes.
Deux ouvrages complémentaires, qui arrivent à point nommé, et qui vous présentent le paysage de la France de demain, si l’activité « influence » prospère comme elle devrait.

1 - Institut du développement durable et des relations internationales   
 

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
Vos commentaires sont soumis à la modération de l'administrateur.
conditions d'utilisation.
  • Aucun commentaire trouvé