Mon petit jardin en permaculture

Joseph Chauffrey,
Terre vivante, 2017

mon petit jardin en permaculture


On pourrait croire que ce livre est réservé aux initiés à la permaculture, il n’en est rien. Le terme de permaculture n’est jamais défini dans cet ouvrage autrement que comme une « méthode de conception ». Aucune théorie ne vient préciser en quoi cette méthode est originale, ce livre est avant tout pratique. C’est l’histoire de son auteur, de son aventure avec son jardin. Du vécu, transmis « brut » à tous ceux qui souhaitent intensifier leur production. Car c’est là le « message » du livre, qui s’insère dans une logique d’écologie urbaine : « l’alimentation pèse pour plus de 30% sur notre empreinte écologique », et « les jardins urbains permettent de relocaliser une partie de la production alimentaire … ». Comment produire sur quelques mètres carrés, en ville ou en périphérie, de quoi faire vivre une famille, ou couvrir une bonne partie de ses besoins ?


Comme souvent en matière de développement durable, il faut courir plusieurs lièvres à la fois : durable, esthétique et productif. Nous sommes sur le chemin de l’intensité, le maximum de service rendu avec le minimum de ressources, en l’occurrence de surface, bien rare dans les villes. Respect de l’environnement et haute productivité se marient dans le jardin de Joseph Chauffrey, 150m² dans la région de Rouen.
La démarche nous est présentée en détail, avec l’organisation générale du jardin, la préparation des sols, les équipements pour le compost et les réserves en eau, le rôle de la lumière et la traduction en termes d’aménagement de la parcelle. Nous sommes en zone urbaine, avec des sols irréguliers, des bâtiments aux alentours qui font de l’ombre, et un besoin de lieux de détente pour la famille. Beaucoup de contraintes, beaucoup d’attentes, sur un lopin de terre.
La réponse tient en plusieurs mots, optimisation, accélération, anticipation. Une réflexion dans le temps et l’espace, celui-ci en 3 dimensions. L’auteur nous dit comment il a optimisé l’organisation de l’espace, utilisé les parois et autres tuteurs pour profiter de la 3e dimension, choisi des végétaux qui lui assurent à la fois à voir et à manger. Il nous dit comment il fait pour récolter toute l’année, pour passer l’hiver. La succession des récoltes tout au long de l’année, avec des chevauchements de cultures, des anticipations « hors sol », et un tas de bonnes idées, c’est un ensemble de bonnes pratiques qui nous est exposé, avec des exemples à l’appui et de nombreuses photos. Une sorte de guide pratique de l’agriculteur urbain, qui deviendra ainsi « permaculteur » sans le savoir…

 

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
Vos commentaires sont soumis à la modération de l'administrateur.
conditions d'utilisation.
  • Aucun commentaire trouvé