Les impacts du changement climatique en Aquitaine

 

 

Sous la direction d’Hervé Le Treut,
Presses universitaires de Bordeaux et LGPA Editions, juillet 2013

Il ne s’agit pas seulement d’un livre, si imposant soit-il avec son grand format et ses 365 pages, une par jour pendant 1 an ! C’est un « état des lieux scientifique », édité pour sortir du strict milieu des savants, pour offrir au plus grand nombre une matière solide pour parler de réchauffement climatique.

Que faire, pour intégrer dès maintenant les conséquences probables, comment se préparer à cet avenir malgré les incertitudes ?
La première partie décrit l’évolution du climat en Aquitaine, et ses effets sur la vie quotidienne des aquitains. La deuxième approfondit différents aspects sociaux, économiques et environnementaux, avec des zooms sur l’agriculture et la forêt, le littoral, la montagne, l’air et l’eau, et les risques sanitaires que le réchauffement entrainera. Les tableaux ainsi campés ne sont pas à prendre comme parole d’évangile, encore moins pour un « livre rouge » pour reprendre l’allusion d’Alain Rousset, le président du Conseil Régional d’Aquitaine dans sa préface. Ce sont des repères qui sont posés, là où il faut, pour permettre à chacun de se situer et de participer utilement au débat sur la suite, comment s’adapter, et comment lutter contre le changement climatique et ses effets funestes.
Une contribution de scientifiques, destinée aux « forces vives » de la région, pour permettre un dialogue constructif. Dans son avant-propos, Hervé Le Treut décrit clairement sa pensée. « Une des conclusions de ce travail est qu’il demande à être étendu, poursuivi, partagé ». Il reste en effet beaucoup d’incertitudes scientifiques, sur la manière de décliner le changement global en un point précis de la planète, et sur le changement global lui-même, que le GIEC nous décrit dans ses rapports successifs. Les experts du GIEC progressent dans leurs connaissance, et affinent à chaque fois les modèles prédictifs, mais les phénomènes sont très complexes, et il y a encore beaucoup à apprendre.
Malgré ces incertitudes, des hypothèses peuvent être proposées, qui « donnent à voir » concrètement ce que réchauffement veut dire, par exemple pour la côte sableuse de l’Aquitaine, son vignoble ou ses réserves en eau douce. Il faut apprendre à imaginer des futurs différents de ce que nous connaissons : « La conclusion la plus importante de cette étude est donc probablement qu’il faut se préparer à penser différemment par rapport à un grand nombre de situations, dans un grand nombre de secteurs .Il faut s’approprier cette idée d’un futur différent ». Des recommandations ciblées suivent cette conclusion générale, qui permettent de transcrire cette dernière dans le concret.
Au total, un livre support à un exercice collectif de prospective, à l’échelle d’une région. Une initiative lumineuse. Un exemple à imiter.

 

 

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
Vos commentaires sont soumis à la modération de l'administrateur.
conditions d'utilisation.
  • Aucun commentaire trouvé