Les entreprises et l’adaptation au réchauffement climatique

 

 

EpE et ONERC, avril 2014


« L’objectif de cette publication est de contribuer à ce que l’adaptation au dérèglement climatique soit la plus largement partagée », nous dit Pierre-André de Chalendar, Président d’EpE et Président-Directeur Général de Saint-Gobain.

Il s’agit en effet d’un risque différent de ceux auxquels les entreprises sont habituées. Le changement climatique peut être atténué par de nombreuses actions, mais il semble acquis, aujourd’hui, que ces efforts seront insuffisants pour stabiliser la température de la planète. Il faut se préparer à un hausse, qui sera, nous l’espérons tous, légère, mais qui affectera les comportements des populations, l’accès aux ressources, les contraintes environnementales. L’activité des entreprises sera modifiée en conséquence, en plus ou avec les autres changements qui se produiront qui fait de l’évolution de la planète dans les autres aspects, notamment technologiques.
C’est ce qu’explique ce document, illustré de nombreux exemples et témoignages apportés par les entreprises membres d’EpE, dans des domaines très différents : Caisse des dépôts, SNCF, Suez-Environnement et Veolia, EDF et GDF SUEZ, RTE, Vinci, ERM, AXA, Saint-Gobain. On retiendra particulièrement un mot, très présent dans ces présentations : vulnérabilité. C’est la première raison qui justifie amplement que les entreprises se mobilisent : Pour ne prendre qu’un exemple, la Compagnie des Alpes se penche tout particulièrement sur la manière d’assurer l’enneigement des pistes dans les meilleures conditions possibles. Le réchauffement climatique fragilise les territoires et les activités, mais le mot complémentaire, opportunité, n’est pas absent pour autant, avec, par exemple, le cas du bâtiment où les défis à relever offrent un espace de développement pour les entreprises qui auront su anticiper. Les focus sur des actions menées par ces entreprises montrent la diversité des situations, des enjeux et des réponses étudiées. Des fiches sectorielles résument les principaux enjeux et les rendent tangibles.
Au-delà de la sensibilisation des entreprises, première étape incontournable, le document donne des pistes pour passer aux actes. C’est sa 3e partie, après la description de l’adaptation au réchauffement climatique et des raisons qui doivent stimuler les entreprises.
On y trouve une sorte de grille d’analyse, une approche en 6 phases, un recueil des questions à se poser (suis-je vulnérable, comment j’intègre le réchauffement climatique aux procédures habituelles d’évaluation, etc.) , et des exemples de réponses apportées par les entreprises citées ci-dessus. Ajoutez des références, des sites des grandes institutions concernées pour mieux suivre les enjeux et les innovations à saisir, et vous serez armés pour partir à la recherche de vos solutions. Il n’existe pas de formule magique, mais des repères qui permettent à chacun de se situer et de trouver les bonnes réponses. Une manière « d’inventer le monde de demain », pour reprendre le titre de la conclusion.

 

 

Document téléchargeable

 

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
Vos commentaires sont soumis à la modération de l'administrateur.
conditions d'utilisation.
  • Aucun commentaire trouvé