Les écoquartiers

Pierre Lefèvre et Michel Sabard, éditions Apogée, février 2009
Ecoquartiers
Après les secrets de fabrication dévoilés par Taoufik Souami, voici un autre regard porté sur les écoquartiers par deux architectes enseignants, Pierre Lefèvre et Michel Sabard. Ils nous montrent comment ces écoquartiers sont une formidable occasion de réinventer la ville, pour reprendre une expression souvent galvaudée. Une approche plus académique, sans doute, qui tente au démarrage de donner une définition au terme « écoquartier ». Les auteurs s’inspirent pour cela de documents du ministère en charge du développement durable et de l’urbanisme, et de l’approche d’une grande collectivité, la communauté urbaine de Lille. Ils en tirent un cadre qui leur permet de passer en revue les principaux traits qui caractérisent nos villes. Les enseignements des réalisations et projets qu’ils ont visité nourrissent cette revue, et une présentation de chacune de ces opérations constitue une mine d’informations sur 14 cas en France et deux en Europe.
On trouvera ainsi des informations sur les lieux d’implantation de ces quartiers, souvent dans des friches (recyclage intelligent de casernes, de terrains industriels ou anciennement consacrés aux transports, faisceaux ferroviaires, ports, aéroports) mais aussi terrains retrouvés en centre ville ou en périphérie immédiate. Autre thème récurrent dans les écoquartiers, la nature dans la ville : la place de l’eau, la biodiversité, et l’évolution de la cité jardin à la ville-jardin, et le rapport entre les espaces verts et les espaces construits. Les pièges sont signalés, comme la vogue du « bois habité », et les interprétations très différentes qui en sont faites, du « mitage » d’un bois ancien à la plantation d’un petit massif de quelques hectares en complément d’une urbanisation sur une ancienne friche. Les formes urbaines, et le renouveau suggéré par la prise en compte des exigences écologiques, la compacité, le rapprochement de fonctions différentes, de trames vertes et bleues  et de pôles d’animation, toutes ces approches très concrètes font l’objet d’une analyse fine fondée sur l’observation. Le rôle des écoquartiers dans la ville, et la nature des liens qui doivent les réunir, les volets sociaux comme le recours à des techniques exigeantes de construction complètent ce tour d’horizon des écoquartiers, complété par un manifeste. Objectif, mettre en relation trois mondes qui jusqu’à aujourd’hui se tournent le dos, celui des habitants engagés dans l’habitat durable, celui des collectivités en quête de quartiers durables et celui des professionnels de l’aménagement et de la construction qui mettent en œuvre la Haute Qualité Environnementale. C’est le manifeste de la coproduction participative qui conclut cet ouvrage.

 

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
Vos commentaires sont soumis à la modération de l'administrateur.
conditions d'utilisation.
  • Aucun commentaire trouvé