Le scénario Zéro waste 2.0

Zéro déchet, zéro gaspillage


Ouvrage collectif de l’association Zéro Waste France, coordonné par Flore Berlingen
Rue de l’échiquier, janvier 2017

Tout ce que vous voulez savoir sur les déchets sans oser le demander. Et le tout pour 10€. Voilà un petit livre, qui n’est pas rouge, plein de bons conseils. Des conseils de vie pratique, qui vous permettront de participer activement à la transition vers un monde durable, économe en ressources et soucieux de notre environnement. « On passe à l’action ! ».
 Avant de passer à l’action, il faut comprendre, si bien que le chapitre « action » est précédé de deux autres aux titres simples : Pourquoi ? et Comment ? Deux chapitres riches en informations sur la prolifération des déchets, les causes du phénomène, et ses conséquences. Un accent particulier est mis sur le gaspillage, notamment « celui que l’on ne voit pas ». « Derrière chaque objet ou emballage que nous jetons se cache une petite (ou grande) montagne de ressources (matières premières, énergie, eau, etc.) consommées lors de sa fabrication ». Les conséquences de ce gaspillage nous sont brièvement présentées, notamment celles sur le climat. Les bonnes solutions, comme le compostage, jouent à l’inverse en faveur d’une maitrise du réchauffement : « l’épandage de compost ou de digestats issus de la méthanisation permet de stocker dans le sol des déchets organiques, et il améliore globalement sa capacité à fixer le carbone de l’air via la photosynthèse des végétaux ». On pourra se reporter sur ce point au mot Terre dans le dictionnaire du développement durable.
Le chapitre « Comment ? » présente « les grands principes de la démarche Zéro Waste ». Il y a bien sûr des 3R, réduire, réutiliser et recycler, auxquels s’ajoutent trois autres lignes de conduite : éviter le gaspillage de ressources, allonger la durée de vie et d’usage des biens, et préserver a matière. Ces grandes orientations se traduisent en pratique dès la conception des produits, et en une série de conseils pratiques, la réparabilité, la lutte contre l’obsolescence programmée, l’économie circulaire (voir notamment la note de lecture UpCycle, la consigne, le « jetable », l’usage plutôt que la possession, le tri à la source, etc. Un peu en désordre parfois, dans cette accumulation, mais nous y retrouvons l’essentiel de ce qu’il faut savoir, rassemblé en quelques pages. L’ouvrage comporte en encadrés de nombreux exemples, qui « donnent à voir » ce que ces principes produisent dans la vraie vie. Exemple : les couches de bébés. « Le jetable coûte 1500€ par enfant, contre un budget de 300 à 800€ pour la version lavable ». Voilà une attitude bonne pour l’environnement et pour le porte-monnaie. Il faut malgré tout l’organiser, ce qui ne demande qu’un peu de volonté, et les exemples abondent d’opérations de ce genre réussies. Autre exemple, les rayons « Zéro gâchis » dans les magasins d’alimentation. « Un rayon de produits bientôt périmés et vendus à prix réduit », avec une application mobile pour les trouver aisément. 95% des produits proposés dans ces rayons sont vendus. Un gaspillage important évité (1).
On arrive enfin au chapitre « Passer à l’action », à la maison, autour de soi et sur les territoires. Trois cercles concentriques, qui présentent de nombreuses interférences contre toute logique géométrique. Une stratégie pour parvenir à « zéro déchet à la maison ». Cela ne s’improvise pas, et nécessite une montée régulière en puissance. Vouloir aller trop vite serait courir le risque de s’essouffler, et en définitive d’abandonner. « Qui veut voyager loin ménage sa monture » s’applique aussi aux changements personnels, d’habitude et de culture. Et il faut des résultats rapidement visibles, pour se donner du courage. Commencez par acheter en vrac, ce n’est pas compliqué, et ça marche !
Faites école, et entrainez vos amis, vos collègues au travail. Equipez votre bureau de couverts lavables, par exemple, ou profitez de « kit de vaisselle réutilisable » pour vos fêtes, en abandonnant les assiettes et gobelets jetables.
Tous ces efforts ont malgré tout besoin d’un soutien de la puissance publique et/ou d’associations , et l’échelle du territoire s’impose pour leur donner de l’envergure et faciliter les démarches individuelles. Vous trouverez un « inventaire non exhaustif d’actions à entreprendre dans votre quartier, votre ville, votre région ». Il n’y a pas que des territoires à énergie positive, il y a aussi des territoires « Zéro waste ». Et là encore, des encadrés vous donnent des exemples concrets.
Ajoutez, à la fin du livre, une bonne dose d’informations pratiques dans des annexes, notamment la liste des « 100 sites incontournables du zéro déchet », et vous saurez tout. Vous serez inexcusables si vous ne devenez pas un joyeux propagandiste de cette démarche, qui vous fera autant de bien qu’à la planète.


1 http://www.dictionnaire-du-developpement-durable.fr/fondamentaux-du-developpement-durable/terre
2 http://www.dictionnaire-du-developpement-durable.fr/notes-de-lecture/l-upcycle
1 - Dans le même registre, on pourra se reporter à Caddy, dans le dictionnaire du développement durable.

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
Vos commentaires sont soumis à la modération de l'administrateur.
conditions d'utilisation.
  • Aucun commentaire trouvé