La vérité sur les OGM, c’est notre affaire !

La vérité sur les OGM, c’est notre affaire !
Corinne LEPAGE
Editions Charles Léopold Mayer, septembre 2012



C’est une histoire passionnante que nous raconte Corinne Lepage, et une histoire qui nous concerne tous, au plus près. Celle d’un petit groupe d’hommes et de femmes décidés à faire éclater la vérité.
A travers cette histoire, vécue et où « toute ressemblance avec des personnages réels » ne relève pas de la coïncidence, nous découvrons le fonctionnement d’institutions chargées de protéger notre santé, et, bien sûr, les risques que les OGM nous font courir.

Corinne Lepage nous décrit les mécanismes de prise de décision. Aux niveaux national et européen, des instances ont été créées pour évaluer les impacts sanitaires des produits que nous consommons. La vache folle n’est pas étrangère à la création de ces dispositifs, qu’elle en soit remerciée ! Mais comment fonctionnent ces organismes, comment sont recrutés les « experts » qui y siègent, quels conflits d’intérêts peuvent exister, et comment sont-ils gérés ? Nous entrons dans l’épaisseur de ces organismes, pour ne pas dire leur opacité. Il y a ensuite la relation toujours délicate entre l’expert et le politique, qui prend la décision. Ajoutons des procédures multiples, où les lobbys des producteurs, Monsanto en l’occurrence, peuvent s’en donner à cœur joie.
Quel cadre juridique s’applique à telle décision, le secret industriel peut-il empêcher la diffusion d’une étude, les leviers actionnés par les lobbys sont nombreux. Ils commencent aux études elles-mêmes, manifestement bien légères, et dont les conclusions sont hâtivement jugées favorables, les anomalies observées étant jugées sans conséquence. Elles se poursuivent ensuite en empêchant toute étude contradictoire de se faire, ou, à défaut, en les discréditant. On est surpris d’apprendre l’existence d’un « concept d’équivalence en substance » qui permet d’évacuer un paquet de bonnes questions qui restent sans réponse. Pour éviter tout regard indiscret, « seul Monsanto peut décider de l’allocation de semences à des fins de recherche ». Comme ça, on est tranquille, la contrexpertise n’est pas pour demain. Ajoutez la sympathie fort légitime pour les animaux de laboratoire, et un appel à la sensibilité pour lutter contre l’expérimentation animale, tous les moyens sont bons pour qu’aucune contestation scientifique ne puisse prendre corps.
Il a donc fallu une énergie et un pouvoir de conviction exceptionnels pour qu’un organisme, le CRIIGEN, Comité de recherche et d’information indépendantes sur le génie génétique, puissent monter sa propre expérimentation. Et dans le secret absolu, de peur que les lobbys ne parviennent à interrompre la recherche, d’une manière ou d’une autre, y compris un incident fâcheux.
Les résultats scientifiques ont été publiés dans la revue américaine "Food and chemical Toxicology",par l’équipe scientifique conduite par le professeur Gilles Eric-Seralini. Un livre et un film présenteront pour le grand public cette aventure hors normes, sous le titre « Tous cobayes ».
Le livre de Corinne Lepage a tous les avantages. Il relate une belle aventure, qui, espérons-le, aura des suites. Il est vite lu, il ne coûte pas cher, et il vous apprend beaucoup sur le fonctionnement des institutions en plus de vous alerter sur les OGM, si cela était nécessaire. Bonne lecture !

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
Vos commentaires sont soumis à la modération de l'administrateur.
conditions d'utilisation.
  • Aucun commentaire trouvé