L’hydroponie pour tous

William Texier
Mama Editions, novembre 2015


Voilà bien un paradoxe : cultiver sans terre, et produire des aliments de qualité ! Qui eut cru que cette combinaison soit possible ? C’est ce que nous dit l’auteur de ce petit livre pratique, mais c’est aussi ce que nous disent  Guillaume Fourdinier et Gonzague Gru, qui développent le projet « agricool » pour quelques mois dans le parc de Bercy à Paris (1). Ils nous proposent des fraises toute l’année, et bonnes de surcroît, cultivées à l'intérieur d'un container de 32 m², en hydroponie. A l’heure de l’agriculture urbaine, il convient de s’intéresser à cette technique, qui s’accommode notamment de l’option bio.
Le livre de William Texier tombe donc à pic pour les amateurs et les professionnels qui veulent devenir des paysans sans terre. Le principe est simple, et convient à toutes les plantes exceptés les bulbes et tubercules, celles dont on mange les racines. Ces dernières, justement, au lieu de plonger dans la terre à la recherche de nutriments, trouvent satisfont leurs besoins dans un bassin rempli d’eau ou d’un substrat adéquat. C’est beaucoup plus facile, et l’économie d’énergie que fait alors la plante lui permet de se développer très vite. Le plus faible développement des racines qui en découle permet également d’obtenir une densité de plantes au m² bien supérieure à celle autorisée par la pleine terre.
Mais ça ne marche pas tout seul. Nous recréons un univers artificiel, high tech, qui exige un strict respect de règles, à la fois pour le mettre en place et le faire marcher convenablement. L’hydroponie fonctionne à l’intérieur et à l’extérieur, notamment sur les toits ou sur un mur, mais à chaque fois avec des sujétions spécifiques à ne pas oublier. L’ouvrage passe en revue tous les aspects de l’hydroponie, mot « qui vient du grec Hydro, qui signifie eau, et Ponos, qui signifie travail ». Voilà comment faire travailler l’eau.
Les titres des chapitres marquent le chemin logique à suivre pour devenir hydroponeur, si vous me permettez ce néologisme. Choisir le système qui vous convient, car il y a plusieurs systèmes hydroponiques, puis les substrats et les nutriments, pour bien gérer votre exploitation. Sont ensuite décrits les modes de plantation, les « chambres » de culture, avant de développer quelques aspects particuliers, comme les carences éventuelles des plantes et les additifs aux bains nutritifs, pour renforcer les performances de votre jardin. Deux chapitres complètent le livre, l’un sur la « bioponie », qui n’est autre que l’hydroponie bio, et l’agriculture urbaine, en appartement, sur votre balcon ou sur votre toit.
Un petit format mais de nombreuses illustrations pour mieux faire le tour de cette nouvelle technique, du côté du pratiquant. Il reste à connaître d’où viennent les ingrédients réunis pour créer une exploitation hydroponique, mais ce n’était pas le sujet du livre.

1 http://www.agricool.co

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
Vos commentaires sont soumis à la modération de l'administrateur.
conditions d'utilisation.
  • Aucun commentaire trouvé