Green nudge

Réussir à changer les comportements pour sauver la planète
Eric Singler Pearson, 2015

Green Nudge

Voilà un ouvrage qui intéressera tous les praticiens du développement durable, ceux qui cherchent comment faire pour que nos concitoyens « passent aux actes ».

Le « coup de pouce pour la planète » que nous propose Eric Singler est un appel à l’intelligence. Bien sûr, il y a des outils traditionnels pour faire évoluer les comportements des citoyens et des consommateurs, qui nous sont rappelés : l’information, l’incitation et la contrainte. Et il ne faut pas se priver de les utiliser. Ils ont cependant des limites, et le Nudge est une quatrième voie, une en plus, pour progresser. Nos modes de raisonnement, nos habitudes, ont la vie dure, et résistent à des sollicitations, parfois même contre nos intérêts. C’est une seconde nature, dit-on, parce que nous fonctionnons dans nos têtes sur plusieurs registres. C’est une dimension importante de ce livre que de nous décrire les modes de décision que nous suivons sans même en avoir conscience. Un système automatique, simple et rapide ou un système conscient, « qui nécessite à la fois de la concentration et des efforts ». Ajoutez des éléments de contexte, « facteurs sociaux, facteurs situationnels et facteurs personnels », et quelques biais qui affectent notre capacité de jugement, comme l’inertie, une confiance en soi exagérée, le poids du présent par rapport au futur, etc. et vous comprendrez pourquoi nous n’agissons pas de la manière la plus rationnelle. Même si nous avons conscience des enjeux, nous ne parvenons pas à modifier nos comportements. C’est précisément la science du comportement qui est à l’origine de ce Nudge, coup de pouce pour parler français. Behavioral economics, pour faire référence à l’histoire de cette discipline, que l’auteur nous relate pour mieux nous en faire comprendre l’importance. Les habitués de ce blog ne seront pas surpris de retrouver là des avatars de principes souvent cités, tels que « l’écologie facile » ou « faire avec le plus possible, contre le moins possible » comme le dit Gilles Clément. L’approche Nudge permet de consolider ces principes en les théorisant et les élargissant. L’auteur nous précise en quoi consiste ce coup de pouce, à rechercher dans l’étude des comportements, et qui consiste souvent à présenter autrement les choix qui nous sont offerts. « Un détail qui change tout », qui va nous sortir de nos routines et provoquer d’autres choix que ce que nous ferions sans Nudge. Celui-ci donne à ses initiateurs des leviers pour le changement, qu’Éric Singler nous présente en décrivant des nombreux exemples qui illustrent la méthode et les résultats que l’on peut obtenir. On notera que le « choix par défaut » est la stratégie la plus commode et la plus efficace, à chaque fois qu’il est possible d’y avoir recours. C’est l’imprimante programmée « par défaut » pour le recto verso en noir et blanc. Cela n’empêche pas de changer la configuration, mais l’effort est sur le programme le plus consommateur, et non sur l’économie, rendue plus facile. Le nudge peut porter sur de nombreux aspects que l’auteur balaye, parmi lesquels l’action « au bon moment » ou « en situation » sont clairement mis en évidence, de même que le choix des mots utilisés. Des approches pragmatiques, qui ne demandent que peu de moyens, mais qui peuvent changer des comportements plus vite et plus profondément que les modes habituels de gouvernance. Pour obtenir des résultats, il faut respecter quelques règles, et abandonner une approche trop normative pour favoriser la compréhension des clés du comportement des personnes concernées et rechercher des modifications précises.  Les approches trop générales sont sans effet. L’ouvrage termine sur les perspectives du Nudge dans le domaine du développement durable, « une voie adaptée aux défis du développement durable ». 

 

 

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
Vos commentaires sont soumis à la modération de l'administrateur.
conditions d'utilisation.
  • Aucun commentaire trouvé