Géopolitique de l’agriculture

Sébastien Abis et Pierre Blanc
©Editions Eyrolles, 2020



Ce sont « 40 fiches illustrées pour comprendre le monde ». 40 fiches pour situer l’agriculture au cœur de la géopolitique. Souvent oubliées, ou considérées comme un reste du passé, « l’agriculture et l’alimentation ont toujours été marquées du sceau de la conflictualité et des dynamiques de puissance et le monde d’aujourd’hui oblige encore davantage à opérer cette géopolitique agraire et alimentaire. Les ruptures démographiques et climatiques sans précédent que connaît la planète ont des incidences massives sur les mondes agricoles et l’univers opérationnel qui s’y rattache ». L’ouvrage fait le point sur les tendances planétaires à l’oeuvre aujourd’hui, les conflits d’hier et d’aujourd’hui, il analyse les « puissances et stratégies » pour conclure sur les défis qui nous attendent, les transitions et les fragilités. 4 parties de 10 fiches chacune, permettant une lecture ciblée en fonction des intérêts du lecteur, mais qui présentent aussi une approche globale fort instructive. Une approche géopolitique donc planétaire, et s’inscrivant dans une perspective historique.
Chaque fiche est composée de deux pages de texte, d’un « focus » sur un aspect particulier du thème abordé, un court résumé sur les choses « à retenir », et d’une carte ou d’un graphique donnant à voir ces choses. A défaut d’une synthèse impossible pour un ensemble de fiches, en voici balayage rapide, pour vous donner envie de les découvrir dans leur intégralité.
Vous saurez tout, par exemple, de la question démographique, l’évolution de la population mondiale qu’il faut nourrir, avec ses déclinaisons sur les différents continents. Ou encore sur la fracture dont se sent victime le monde rural : « les campagnes ont accumulé les retards et toutes formes de précarité », alors que « les mondes urbains sont aspirés par la mondialisation et la modernité ».
Au chapitre des conflits, vous apprendrez le rôle des céréales dans l’histoire de l’humanité, vous comprendrez les difficultés de cohabitation « des pasteurs et des agriculteurs » en Afrique, ou encore les circonstances qui ont vu la naissance et l’essor des FARC en Colombie.
Sur les stratégies des puissances, les auteurs nous décrivent le rôle de l’agriculture dans la politique américaine, en interne et à l’international. Ils nous parlent des hésitions de la PAC en Europe, avec un focus très intéressant sur les Pays-Bas, deuxième exportateur mondial de produits agricoles. Ils nous décrivent les ambitions de la Russie et de la Chine, et même de Singapour, la ville-Etat, sans oublier l’Afrique avec un regard sur le Soudan et le Maroc.
Enfin pour les défis et transitions, voici l’impact des nouvelles technologies, tant pour la production, et la consommation, avec les nouvelles exigences de transparence des consommateurs. Le dérèglement climatique est bien sûr présent, avec le rôle de l’agriculture pour stocker le carbone dans les sols, et d’autre part avec les dégâts des sécheresses, illustrés avec le cas de la Syrie des années 2006-2010. Quelques zooms sur des régions critiques, comme la Crimée et l’Ethiopie, et une dernière fiche sur la France, face à la nécessaire reformulation de sa politique agricole : « A force de ne pas anticiper les ces changements, la France a perdu sa cohérence stratégique agricole ainsi que ses parts de marché ».
Ces 40 fiches nous donnent des repères qui balisent le territoire incertain du futur, dans le domaine particulier et déterminant de nos ressources primaires. Un domaine sous pression, puisque nous consommons chaque année un tiers de plus que ce que la planète produit.

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
Vos commentaires sont soumis à la modération de l'administrateur.
conditions d'utilisation.
  • Aucun commentaire trouvé