Eloge de l’aridité

Ossart & Maurière, photographies de Marie Taillefer,
Editions Plume de carotte, 2016



Un livre pour nos amis méditerranéens, mais pas seulement. Une des magnifiques photos de Marie Taillefer nous montre un jardin sur terrasse, à Paris, qui supporte le gel et ne demande aucun arrosage. Et puis ce livre s’adresse à tous les concepteurs de jardins confrontés à des climats difficiles, avec de fortes chaleurs et des pluies inexistantes pendant plusieurs mois consécutifs, parfois même plusieurs années. Les paysagistes Arnaud Maurière et Eric Ossart l’affirment et le démontrent par leurs créations : « Un jardin sans arrosage n’est pas un jardin au rabais, il est temps d’adapter l’esthétique du jardin au climat de chaque lieu – si aride soit-il-…».
Quand on parle d’aridité, notre référence culturelle nous conduit à penser Sahara. Il s’agit toutefois « d’un désert récent (une dizaine de milliers d’années), et la flore n’a pas eu le temps de s’adapter ». D’autres déserts plus anciens ont permis l’émergence et le développement d’une végétation propre : « Leur morphologie s’est transformée pour supporter la sécheresse en conservant l'eau (…), en structurant leur feuillage (…) ou en développant une pilosité qui capte l’humidité ». La nature nous offre ainsi une solution originale pour créer des jardins luxuriants en climat aride. Profitons-en et développons de nouveaux types de jardins, loin du modèle dominant du jardin anglais, toujours vert. Depuis que la Californie interdit l’arrosage des jardins, pour cause de raréfaction de l’eau douce, certains jardiniers ont recours à la peinture pour verdir leur pelouse, au lieu de chercher résolument à réaliser des jardins originaux, sans arrosage. Cette constatation a joué le rôle de déclic pour les auteurs, et a constitué le point de départ de l’ouvrage. L’aridité est une opportunité pour changer de modèle.
La question de l’eau douce dans le monde, associée au dérèglement climatique, étant de plus en plus pressante, ce type de recherche est tout à fait bienvenu. Nous sommes en plein développement durable : trouver des solutions adaptées au nouveau contexte, plutôt que de faire durer, au besoin artificiellement, les solutions d’hier. « Un autre jardin est possible », comme l’annonce le sous-titre du livre. Celui-ci est un plaidoyer pour partir à la découverte de nouveaux plaisirs. « L’aridité est partout et promet d’autres jardins : il suffit de ne pas arroser et de voir ce qui pousse. Abandonnez le goutte à goutte et le gazon, pensez pierres et prairie sauvage. Donnez raison aux écolos et plantez des natives. Faites-vous plaisir et plantez des exotiques. Soyez responsable mais ne soyez pas raisonnable : laissez-vous surprendre par l’aridité et inventez le jardin de demain ».
Les auteurs ont voyagé, observé, recueilli des témoignages et des graines. Ils ont expérimenté et connus des échecs, mais ils ont aussi créé des jardins originaux. Des compositions où l’eau, la pierre, le relief jouent un rôle complémentaire à celui des végétaux. Vous les découvrirez dans leur ouvrage, abondamment illustré de photos à toutes les échelles. Le développement durable passe par les jardins !

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
Vos commentaires sont soumis à la modération de l'administrateur.
conditions d'utilisation.
  • Aucun commentaire trouvé