Construire et réparer son vélo

Jenni Gwiazdowski
©Terre vivante, 2018

Vous connaissez le proverbe chinois : Quand un homme a faim, mieux vaut lui apprendre à pêcher que de lui donner un poisson. Nous restons ici dans cette philosophie, de l’apprendre à faire plutôt que de rechercher un produit tout fait. Vous voulez offrir un vélo à Noël, offrez plutôt un cours de fabrication de vélo, + les outils et ingrédients.
« Je voulais suivre un cours pour apprendre à assembler un vélo, mais ça n’existait pas ». Ça se passe à Londres, où l’auteure habite. Elle a donc créé le London Bike Kitchen, LBK, un atelier ouvert « pour apprendre à connaître son vélo et à travailler dessus ». Il parait qu’il y a beaucoup de personnes qui ont aussi envie de fabriquer leur vélo, ce livre leur donne les clés.
Fabriquer soi-même son vélo, do it yourself, c’est l’accroche. Un vélo, « pimpant, classe, cool, unique, sûr, et rien qu’à vous ». Mais sans en arriver là, le livre aide à comprendre ce qu’est un vélo, dans toutes ses composantes, comment ça marche, comment l’entretenir, voilà l’essentiel.
Vous trouverez dans ce livre tout ce dont vous avez besoin, qu’il s’agisse des outils nécessaires (clés, dérive-chaine, etc), des produits (graisse, produits de nettoyage, etc), ou des conseils pratiques du type « on a plus de force vers le bas que vers le haut ».
Choisissez tout d’abord le bon cadre, avec sa forme, sa géométrie, selon l’usage que vous faites du vélo, en ville, sur route, etc. et sa taille. Vous pourrez ensuite choisir sa couleur, si ça vous fait plaisir, mais ne vous trompez pas sur l’essentiel, forme et dimension.
Il faut ensuite choisir les pièces. Jenni vous donne tout le catalogue des pièces, et surtout comment les choisir pour qu’elles soient compatibles avec le cadre. Il y a un paquet de pièces différentes : roues, pneus, boitier de pédalier, pédalier, potences de direction, guidon, freins, selles et pédales, sans parler des clavettes, leviers etc. Le livre vous dit tout ce qu’il faut savoir pour trouver son chemin dans cette jungle et se procurer la bonne pièce. Ça vaut pour un vélo neuf, mais aussi et surtout pour la maintenance. Il faut changer les pièces usées, ou bien les démonter juste pour les nettoyer et les graisser. Un chapitre est consacré à « l’entretien de base », et on y apprend beaucoup de choses utiles, notamment pour la sécurité et la longévité du vélo, et du cycliste.
Comment démonter et assembler ensuite le vélo ? Là encore, vous trouverez toutes les indications utiles, mais le Jenni le dit bien en entrée de jeu : « le projet peut prendre des semaines, voire des mois ». Mais rassurez-vous : vous « serez finalement ravi du résultat ».
Bonne route !
 

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
Vos commentaires sont soumis à la modération de l'administrateur.
conditions d'utilisation.
  • Aucun commentaire trouvé