Bifurquer par temps incertains

Laure Noualhat
©Tana éditions


Bifurcation mode d’emploi. A défaut de changer le monde, il s’agit ici de changer de trajectoire personnelle (ce qui n’empêche pas de vouloir aussi changer le monde). Bifurquer, changer de direction pour explorer d’autres modes de vie. Une épreuve dont certains ressentent la nécessité, une prise de risque qui demande un minimum de préparation. L’objet de ce livre, écrit à partir de l’expérience personnelle de l’autrice et d’une vaste enquête auprès de « bifurqueurs », est de baliser le chemin. Car « l’essentiel est l’aventure, le chemin, pas forcément les retrouvailles avec la vie d’avant ».
Il y a un peu de retour à la terre post soixante-huit, mais les temps ont changé, la préoccupation personnelle est souvent associée à une approche planétaire, au souci des générations futures, voire à une éco anxiété. Une remise en question du travail, aussi, de son sens : « Elle gagnait bien sa vie dans une start-up, alors elle a mis un peu d’argent de côté, puis elle a touché un petit héritage. Maintenant, elle s’offre le temps de vivre ». Manifestement, le temps de travail entre ici en concurrence avec le « temps de vivre ». Deux réactions, schématiquement à ce constat : je tente de redonner du sens à mon travail, et en faire un moment de vie enrichissant, soit je bifurque, je change de vie, avec une part d’inconnu, qu’il faut affronter, et la perspective de renoncements à consentir, dure épreuve.
Laure Noualhat propose d’explorer cinq zones pour se lancer sur le « chemin ». Cinq zones concentriques, dont le centre est « moi ». « Moi, moi-même et je », « Moi, seul ou à plusieurs », « Moi et mon grand tout dans un collectif », « Moi, mais où donc ? », « Moi et le travail ». Il s’agit au départ de « retrouver sa place dans un monde déglingué » et de « débusquer ses aspirations profondes », sorte de retour au « connais-toi toi-même » cher à Socrate. Et ensuite la confrontation à l’autre, le choix du lieu, la relation à l’argent et au travail.
Un livre au vocabulaire et aux références souvent codés, sans doute adaptés au public cible, ce qui pourrait en réduire le lectorat, mais un livre pratique avec un annexe riche en références, en bonnes adresses et en outils à la disposition des bifurqueurs. Un bon guide de voyage.

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
Vos commentaires sont soumis à la modération de l'administrateur.
conditions d'utilisation.
  • Aucun commentaire trouvé