60 idées ludiques et pratiques pour en finir avec le plastique

Jutta Grimm
@Terre vivante, septembre 2018

Un livre d’écologie pratique. Une écologie à la portée de tous, et adaptable au rythme de chacun : « Pour ma part, j’ai testé plusieurs solutions alternatives, et je ne change durablement mes habitudes que si l’alternative en question est vraiment faisable » nous dit l’auteure. Fais ce que voudras, mais voilà quelques trucs pour aller dans le bon sens.
L’ouvrage commence par un chapitre fort instructif sur le plastique dans tous ses états, les différents types, leurs composants, leur nocivité pour notre santé et pour l’environnement. Un plastique omniprésent à cause de ses nombreuses qualités, mais qui comporte aussi quelques défauts inquiétants. Comment s’en passer, telle est la question.
Comment se passer tout d’abord du plastique qui ne sert qu’une fois, et qui finit dans les océans. L’emballage, le sac plastique, la barquette, etc. C’est le retour du sac sous toutes ses formes, pour le pain, pour les courses, pour le casse-croûte. Même pour la poubelle. Jutta Grimm nous explique comment les confectionner, avec de nombreux dessins pour nous guider et faciliter l’opération. Elle nous alerte aussi sur les films alimentaires, pour orienter notre choix vers ceux fabriqués à partir de matières premières renouvelables, même s’ils sont encore peu nombreux sur le marché. Au-delà de ces plastiques à usage unique, elle met l’accent sur des produits traditionnels qui pourraient reprendre du service : les toiles cirées (celles qui ne sont pas plastifiées, attention !), le coton enduit (là encore, il peut y avoir du plastique, choisissez le label suisse OEKO-TEX), les emballages en cire d’abeille, que vous confectionnerez vous-même selon ses conseils.
Il y a aussi des produits d’hygiène corporelle. Ils sont vendus dans des emballages en plastique, et en plus ils comportent souvent des microparticules en plastique, une double peine. Deux raisons, donc, d’abandonner ceux du commerce et de les fabriquer soi-même. Et en plus, vous gagnerez de l’argent.
Voici donc ces recettes pour produire chez vous vos shampoing et dentifrices, savons et autres gels. Vous les mettrez dans des tubes en plastiques, mais des tubes qui vous utiliserez maintes fois avant de les envoyer eu recyclage. Pour certains, vous les mettrez dans des pots en verre.
On est donc loin d’en avoir fini avec le plastique, mais il faut bien commencer. Ce sont des idées simples et économiques, mais il faut le vouloir, car il s’agit au fond de changer ses habitudes. Les facilités qu’offre le plastique nous ont conduit sur une mauvaise pente, et il faut réagir. Il ne s’agit ici que d’objets et de produits ménagers, chez soi. Ce sont justement ceux sur lesquels vous pouvez agir, alors, passons aux actes !

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
Vos commentaires sont soumis à la modération de l'administrateur.
conditions d'utilisation.
  • Aucun commentaire trouvé