Maison

Toilettes



« Un abattant chauffé à une température réglable, de l’eau fraîche ou tiède pour un lavage agréable et un séchage tout en douceur. Trois actions en un seul geste. C’est plus que du confort, c’est du luxe.

Ecologique : on économise le papier toilette ! »

Ces quelques lignes sont extraites de la promotion de toilettes japonaises, signalées ce matin 13 février par le journal gratuit Métro. Ce ne serait que le début d’une gamme qui propose massage, musique, etc. Le prix est sans doute un frein au développement de ces toilettes, mais quel culot, oserait-on dire, de qualifier ce nouveau WC d’écologique : on évite le papier, lequel pourrait d’ailleurs être du papier recyclé, mais quelle débauche d’énergie électrique, notamment pour chauffer la lunette et sécher votre postérieur. Un bilan écologique lamentable ! Au moment où chacun s’accorde sur la nécessité absolue de faire des économies d’énergie, où on cherche à créer des maisons autonomes de ce point de vue, et qui pourraient même produire plus d’énergie qu’elles en consomment, voilà une offre totalement à contre-courant, anti-développement durable !

Ce type de produit est-il vraiment nécessaire, doit-on l’étouffer dans l’œuf avant qu’il ne devienne à la mode ? Bien sûr, il y a la liberté d’entreprendre, mais cette liberté autorise-telle l’irresponsabilité ?

Chronique publiée le 13 février 2006

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
Vos commentaires sont soumis à la modération de l'administrateur.
conditions d'utilisation.
  • Aucun commentaire trouvé