Skip to main content

La vie de la rivière

Marie France Dupuis-Tate & Bernard Fischesser
©Delachaux et Niestlé 2023

Un livre qui conjugue les approches sensibles et scientifiques. Une qualité essentielle pour nous faire partager une vision de nos rivières, une vision à 360°. C’est une leçon de choses, où vous découvrez la rivière dans tous ses aspects, écologique, paysagers, historiques et géographiques, géologiques, artistiques symboliques, et bien d’autres encore. Car la rivière est un formidable échantillon de nos territoires, un témoin de leur évolution, de leur histoire, des modes de vie qu’elle a produit ou dont elle a été l’instrument.

L’écologie, d’abord, tout sur le fonctionnement des rivières, du torrent de la montagne au fleuve majestueux dans sa plaine alluviale. Volet hydrologique, et volet biologie, faune et flore des rivières, cycle de l’eau, vertus multiples des ripisylves, ces cordons boisés qui colonisent les berges. Des planches vous expliquent les nombreuses interactions dont les rivières sont le siège, notamment aux surfaces d’échange, eau-terre, eau-air et air-terre. Vous deviendrez vite familiers de la flore et la faune des rivières, des grands arbres qui les bordent, saule, aulne, et peupliers, et de leurs habitants emblématiques que sont notamment le castor et la loutre. Ils ont bien failli disparaître, mais leurs populations se reconstituent aujourd’hui à partir de spécimens qui avaient su trouver refuge pendant les longues périodes où l’artificialisation des berges, la pollution et la chasse les avaient presqu’éliminés de la France. Zoom sur deux grandes rivières, La Loire, ses bancs de sable, ses iles, et ses levées, et la Durance, rivière « nomade » progressivement « sédentarisée ».

Corridors de vie sauvage, mais aussi de vie économique. A « la rivière perçue par le poisson » succède celle « vécue par le pêcheur ». L’aventure humaine s’est développé le long des rivières, lesquelles ont été au cours des siècles aménagées en fonction des besoins, pour le commerce et pour se protéger des invasions, celles des Vikings notamment. L’influence romaine est encore visible dans de nombreux endroits, parmi lesquels le prestigieux Pont du Gard. Il y a eu ensuite les activités industrielles qui avaient besoin d’eau. Le textile à rouir, lin et chanvre, les tanneries, le papier, les moulins à eau. Quelques siècles plus tard, pour des raisons géo politiques principalement, ce sont les ingénieurs qui créent de nouveaux réseaux avec des canaux. Celui de Briare en premier, pour relier les bassins de la Loire et de la Seine, et accessoirement pour alimenter Paris loin des influences anglaises, et le canal du Midi pour éviter le passage par Gibraltar. Les rivières ont irrigué l’industrialisation de la France, aussi bien pour faciliter les transports de marchandises que pour permettre des prélèvements d’eau d’usines toujours plus gourmandes. Aujourd’hui, la restauration des rivières est engagée, avec le recours au « génie végétal » notamment. Une urgence face aux défis du changement climatique.

Tout au long de l’ouvrage, l’aspect symbolique et souvent mythique de la rivière est présent. Un dernier chapitre reprend et développe l’importance de la rivière dans l’imaginaire, illustrée par d’innombrables représentations artistiques. La rivière, patrimoine culturel.

A l’appui de ce plaidoyer pour les rivières, vous trouverez de splendides photos, de nombreux dessins pédagogiques et encadrés précisant tel ou tel aspect. La vie de la rivière n’a plus de secret pour vous.

  • Vues : 294

Ajouter un Commentaire

Enregistrer