Progrès et Innovation

Crise

Les tremblements de terre ne sont pas tous tectoniques. Quand ils affectent la société, on les appelle crises. Il reste à savoir les décrypter et en tirer profit.

Le mot crise se décline de multiples manières. On a beaucoup parlé de la crise financière, en craignant qu’elle ne se répercute sur la vraie économie, mais il y a la crise du logement, la crise alimentaire, la crise de l’énergie, etc. La crise est là, un drame pour certains, une occasion de changer pour d’autres, à conditions d’en avoir les moyens et l’Envie, et en plus de savoir dans quelle direction porter ses efforts.
Deux informations  récentes viennent éclairer la question du modèle de développement, de l’orientation à donner aux activités pour sortir de la crise.
L’immobilier. Une étude récente réalisée sur des données américaines montre que les immeubles « verts », labellisés Energy star ou LEED, ont mieux résisté à la crise, et on offert à leurs propriétaires de meilleurs taux de rentabilité que Les autres, même de bonne Qualité. Leur Prix de Vente est d’ailleurs significativement supérieur à celui des constructions « ordinaires ». Ça ne nous dit pas qu’il en serait de même en France, où le marché est Différent, mais ça donne une indication(1).
Les éoliennes. Il ne s’agit plus ici de crise financière, mais de tremblement de Terre et de tsunami (raz-de-marée en bon français). Les centrales nucléaires se sont révélées vulnérables, avec les conséquences que l’on connait, tant sur la Santé et les Risques de pollution radio active, que pour l’économie et la vie quotidienne, avec les chutes de production d’électricité. Les éoliennes off shore, tout près du rivage dévasté par la vague, ont tenu. Il est probable qu’elles ont fait l’objet d’une attention particulière, et que des hypothèses Extrêmes ont été retenues pour les concevoir et les ériger. Quoi qu’il en soit, elles contribuent aujourd’hui à fournir le courant dans le secteur touché par le séisme(2).
Ces deux exemples ne sont que des illustrations du vieux dicton ne pas se tromper de futur. Certains investissements se montrent plus résistants que d’autres aux aléas. On parle de résilience, mais il s’agit surtout de mieux intégrer à la fois les besoins et les Contraintes.
Le besoin impératif d’isolation des bâtiments, notamment,  offre des opportunités. Une initiative originale est à signaler sur ce Plan, d’autant qu’elle répond à plusieurs attentes simultanément. Gagner sur plusieurs tableaux, c’est ça le développement durable. Le problème des matériaux issus de l’Agriculture est qu’ils font parfois concurrence à des productions alimentaires, dont certaines parties du monde ont bien besoin. Un autre objectif, politique, sanitaire et économique à la fois, est de réduire la production de Tabac. Produire des matériaux isolants, ne pas détourner de terres agricoles d’une vocation alimentaire, et réduire la production de tabac : Trois impératifs à rapprocher, et qui ont donné naissance à une filière développée en Alsace par la société Green ingénierie(3). Le kénaf est une plante fibreuse dont la culture ne nécessite pas d’intrant, et qui se développe parfaitement dans les terres anciennement dévolues au tabac. Voilà une bonne piste à suivre, surtout qu’il est possible de le transporter de son pays d’origine, la Malaisie, jusqu’en Alsace, uniquement par voie d’eau. Il a fallu mettre au point un liant à base végétale, pour que le produit soit en outre compostable en fin de vie.
Cet exemple montre que la crise énergétique, l’impératif d’isolation auquel nous sommes confronté de deux cotés, effet de serre et prix de la ressource, suscite de la créativité, et donne des indications sur les orientations les plus fécondes. Les vieux modèles de développement ne fonctionnent plus, mais il est possible d’entrevoir ceux qui les remplaceront. Les crises sont des accélérateurs de changement, à condition qu’elles ne provoquent pas de coup de Frein, mais des coups de volant. Il s’agit de corriger le cap, et non de tout arrêter.

1 - Source : Sustainability and the dynamics of green building, RICS Research, Octobre 2010
2 - Source : Les énergies de la mer, 23 mars 2011 http://energiesdelamer.blogspot.com/
3 - Source : Un liant vert pour un isolant végétal,  Le Moniteur.fr du 8 décembre 2009


Chronique mise en ligne le 23 mai 2011
 

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
Vos commentaires sont soumis à la modération de l'administrateur.
conditions d'utilisation.
  • Aucun commentaire trouvé