Progrès et Innovation

Créativité

Les défis qu'il nous faut relever pour que notre développement doit durable sont multiples. Ils exigent un sens de l'innovation et une créativité sans précédent. Nos territoires doivent y contribuer.

« En changeant l'organisation de mes bureaux, j'ai changé l'état d'esprit dans mon cabinet ». En décloisonnant les espaces, en permettant ainsi une circulation nouvelle d'information, un nouveau contexte de Travail s’est constitué, et la créativité du groupe s'en est trouvée accrue.

Il faut bien sûr s'entourer de Précautions, et faire que le décloisonnement ne provoque pas une promiscuité, une gêne. Il y a aujourd'hui des réponses à cette exigence en termes de conception et de solutions techniques à utiliser. L'organisation de l'espace est ainsi un facteur essentiel qui détermine la Productivité d'un groupe humain. Cette observation, banale pour une entreprise, peut s'étendre à la ville, au territoire, et à l'ensemble de la société.
Le développement durable nous conduit à relever les Défis. La créativité se révèle un des leviers indispensables pour soulever les montagnes qui sont devant nous. Comment la stimuler ? Il y a bien des théories à ce sujet. Concentrons notre attention sur un aspect particulier : le croisement des Cultures, la confrontation constructive d'approches différentes, la remise en perspective de certitudes qui ne devraient pas en être, l'ébranlement des dogmes.
La diversité apparaît ainsi un facteur de créativité. On parle beaucoup aujourd'hui de mixité, mixité sociale, mixité fonctionnelle, mixité générationnelle. En écologie, on sait que la productivité biologique est sensiblement plus forte dans les zones de contact entre plusieurs milieux, dans les lisières, dans les Marges. Peut-on transposer cette observation dans les milieux construits, dans les Villes, lesVillage, les banlieues, et les Quartiers ?
Qu'est-ce qui détermine la créativité d'un territoire ? Les occasions de rencontres. Historiquement, on peut mentionner l'importance des foires, des grands marchés qui ont permis à des villes de s'établir et de prospérer. Les réflexions menées aujourd'hui sur le rôle des gares et des Centres d'échanges dans les villes témoignent de la permanence de cette fonction de rencontres, à revisiter et à actualiser à la suite de l'irruption du virtuel. La manière de se rencontrer se diversifie elle-même. Il faut malgré tout veiller à ce que ces rencontres soient productives. L'exemple les zones d'activité construites à la sortie des échangeurs d'autoroute montre que ce n'est pas toujours le cas. La juxtaposition d'entreprises n'entraîne pas forcément leur collaboration. Le concept de parc industriel, à l'inverse, est fondé sur la Qualité des échanges des entreprises entre elles, que ce soit pour les biens matériels (ressources et rejets), les services, et les hommes.
La ville durable ne peut qu'être une ville créative. Elle doit bien sûr satisfaire les exigences d'efficacité technique : elle doit être économe en matières premières et en énergie, elle doit trouver ses Ressources vitales, et notamment son alimentation, à proximité, elle doit être ouverte à une faune et une flore originale, elle doit apaiser le régime des eaux, etc. Elle doit aussi permettre à ses habitants, à ceux qui y travaillent, ceux qui la fréquentent d'une manière générale, de s'y épanouir et d'y exprimer tous leurs Talents.
La référence à la densité ne suffit pas. Une densité monotone, fondée sur un seul paramètre comme la Population, l'Emploi ou le chiffre d'affaires, n'est pas synonyme de créativité. La perception de la densité intègre d'ailleurs la diversité. Les seuils de densité admissibles sont vite atteints dans les territoires à vocation Unique. L'exclusivité au logement, ou à la production agricole est mal supportée soit des hommes soit des milieux. À l'inverse, la combinaison sur un même territoire d'activités multiples et d'intérêts diversifiés permet d'apprécier la densité. L'exemple des grandes villes et de Paris en particulier illustre l'attractivité que représente la densité dans un contexte composite, complexe, contrasté. L'intensité permet la densité.
L'organisation de l'espace est une des clés de la créativité, de la productivité physique, matérielle, comme de la capacité à innover dans la vie culturelle et sociale. La spécialisation, le rejet de certaines activités en périphérie, les difficultés de communication sont autant de freins à la créativité. Bien sûr, comme dans le bureau évoqué en tête de cette chronique, il y a des précautions à prendre. La proximité ne doit pas devenir promiscuité. Le Progrès technique et notre Connaissance des organisations humaines nous permettent heureusement, si on le veut vraiment, de Dépasser cette contradiction. Il s'agit alors de bonne gouvernance, ingrédient incontournable pour la créativité. L’Intelligence à plusieurs, telle est la marque du développement durable. La concentration des Pouvoirs, des initiatives, des Moyens financiers, constitue à l’inverse un risque d’inertie, et par suite de conservatisme.
La ville durable, la ville créative, est une ville diverse dans ses structures et dans ces activités. C'est aussi une ville où chacun apporte sa contribution à la vie de la cité.

Chronique mise en ligne le 25 mars 2012

 

Mots-clés: avenir, progrès, qualité, état d'esprit

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
Vos commentaires sont soumis à la modération de l'administrateur.
conditions d'utilisation.
  • Aucun commentaire trouvé