Les utilités multiples

La route verdit. Il y a deux ans, Colas lançait la route solaire, productrice d'électricité (Wattway) ; aujourd'hui, Eurovia lance la route récupératrice de chaleur (Power road). Et d'autres projets sont dans les cartons, comme la route rafraichissante pour lutter contre les ilots de chaleur urbain. La route est avant tout une surface, traditionnellement destinée au roulage de véhicules. On s'aperçoit aujourd'hui que cette surface peut avoir d'autres fonctions, comme la production d'électricité ou de chaleur.

La route devient un capteur d'énergie, d'énergie renouvelable plus précisément. Deux fonctions pour un même équipement, une forme de double dividende. Bien sûr, ces formules coûtent plus cher que les routes ordinaires, auxquelles il n'était demandé que d'offrir de bonnes conditions de circulation, et au mieux de réduire les nuisances comme le bruit, ou de stocker des excédents d'eau de pluie. Des efforts ont aussi été faits pour recycler au maximum les matériaux utilisés pour construire les routes. Nous sommes au début d'une évolution où les grandes sociétés routières s'engagent. La concurrence s'exerce enfin sur les utilités complémentaires de la route, réjouissons-nous ! Dans le bâtiument, ça fait longtemps que les surface sont considérées comme des capteurs d'énergie. Citons le mur "Trombe", qui doit aujourd'hui approcher des 70 ans, et qui consiste à récupérer la chaleur des surfaces exposés au sud. Il s'agit, d'une manière générale de trouver toutes les utilités qu'une surface peut présenter. Celle d'origine, en premier lieu et qui ne doit pas être dégradée : Circulation, mur porteur, etc. Mais aussi les fonctions capteur d'énergie, support de biodiversité, recueil d'eau de pluie, recyclage de déchets, absorbtion de polluants, et bien d'autres qui apparaîtront si cette préoccupation des usages multiples se répand comme elle le devrait. Une des conditions à cette évolution est le décloisonnement dans les esprits. Toute la chaine, du maître d'ouvrage, aux concepteurs, aux industriels, aux entreprises et aux équipes de maintenance, et même aux usagers, doit être sensibilisées à la recherche d'utilités multiples. C'est ça le développement durable.

Edito du 1er novembre 2017

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
Vos commentaires sont soumis à la modération de l'administrateur.
conditions d'utilisation.
  • Aucun commentaire trouvé