Les entreprises sur la voie du progrès

100 chefs d'entreprises, et non des moindres, viennent de signer un manifeste pour que les plus hautes autorités de Etat forcent l'allure de la transition écologique (voir la rubrique "actualité"). Pour eux, La France a tout pour réussir cette transition, la France a tout pour entraîner le monde dans cette transition, la France a tout intérêt à devenir le champion de cette transition. Ils évoquent bien la morale dans leur manifeste, mais celle-ci n'est pas l'ennemie de l'intérêt. La transition, abordée avec conviction et dynamisme, est une bonne affaire. Voilà une bonne nouvelle, que j'essaie à ma manière de colporter dans ce blog et dans mon dernier ouvrage, Le progrès s'appelle Dédé. Un regret toutefois : les chefs d'entreprises évoquent à juste titre l'urgence qu'il y a à agir, mais il manque une dimension dans leur discours : la qualité de la vie. Celle-ci ne pourra être maintenue dans les pays comme le nôtre sans cette fameuse transition. Celle-ci n'est pas qu'une nécessité morale, c'est aussi une manière de préserver une forme de croissance, celle du bien-être, à condition de savoir changer. Changer de mode de penser, changer de référence : Oubliez Croissez et multipliez, vive le facteur 4, deux fois plus de bien-être, en consommant deux fois moins de ressources. "Nous sommes des acteurs de la nécessaire transition écologique", nous disent les chefs d'entreprise. Ils sont sur la voie du progrès, et ils ne seront pas les seuls bénéficiaires de la transition. Réjouissons-nous !

Edito du 13 décembre 2017

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
Vos commentaires sont soumis à la modération de l'administrateur.
conditions d'utilisation.
  • Aucun commentaire trouvé