A quoi servent les impôts ?

La circulation alternée mise ne place à Paris pour faire face au pic de pollution de l'air offre l'occasion de revenir sur le coût de l'environnement. La gratuité des transports publics est évaluée, selon les medias, à 4 M€ par jour. Une somme payée par les collectivités publiques, donc par nos impôts. Voilà qui semble très cher, et on s'interroge sur tout ce que l'on aurait pu faire avec cet argent, ou sur les baisses d'impôt que ce chiffre suggère. Pour être complet, faisons le bilan, en introduisant l'autre dimension, celle des coûts du "non-environnement". Combien coûte la pollution atmosphérique pour les 10 millions d'habitants concernés ? Un calcul grossier à partir des rapports récents sur le coût pour la France, de l'ordre de 100 miliards d'euros par an, nous permet de donner une base par défaut, 30 M€ par jour. Une somme bien plus importante, qui n'est pas réduite à zéro par la circulation alternée, mais qui devrait être significativement réduite. E3lle est aussi payée par nous, pour notre santé, en dépenses directes (soins, médicaments) ou indirectes (baisse de productivité, absentéisme, difficultés de concentration, stress, douleurs, etc.). Une partie est non monétaire, comme la réduction de la durée de la vie et la souffrance, mais elle est quand même payée. L'argent public qui réduit cette dépense obligatoire de fait sinon de droit, n'est donc pas perdu. Il est même rentable. Un calcul plus fin serait nécessaire, avec la prise en compte de la gêne due à la circulation alternée, mais les ordres de grandeur sont là. C'est fréquemment le cas en environnement, les sommes dépensées pour le protéger ou l'améliorer semblent fortes, mais le coût du "rien faire" est bien supérieur. Bien sûr, cela n'empêche pas une gestion rigoureuse et performantes des dépenses publiques, mais il faut le dire et le répéter : les dépenses collectives, payées par nos impôts, sont souvent plus économiques que les dépenses que chacun supporterait dans une approche individualiste.

Edito du 7 décembre 2016

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
Vos commentaires sont soumis à la modération de l'administrateur.
conditions d'utilisation.
  • Aucun commentaire trouvé