Le soleil revient

Nous venons juste de franchir un cap : le solstice d'hiver est derrière nous. Le soleil va devenir plus généreux, les jours plus longs et notre moral plus léger. Et les bonnes nouvelles arrivent : les toits autrefois stériles se couvrent de plus en plus de cellules photovoltaïques : Le réservoir d'Eaux de Paris à l'Haye les Roses en est une bonne illustration : 11 800 m² de cellules, record battu pour les équipements sur toiture. A la Rochelle, c'est un collège qui est le siège d'une Première mondiale : Plus de 500 m² de cellules PV organiques.

Un double dividende sous le sapin

C'est peut-être un cadeau du père Noël, mais vous pouvez les avoir ensemble, le beurre et l'argent du beurre. Une sorte de double dividende, c'est ça le développement durable. Abandonnez cette approche moralisante qui voudrait que l'on ait à payer pour nos fautes passées, et que le plaisir est l'ennemi du bien commun. Nous ne sommes pas obligés de nous priver pour faire du bien à la planète, ce serait plutôt le contraire. C'est ça la bonne nouvelle. Alléluia !

Les entreprises sur la voie du progrès

100 chefs d'entreprises, et non des moindres, viennent de signer un manifeste pour que les plus hautes autorités de Etat forcent l'allure de la transition écologique (voir la rubrique "actualité"). Pour eux, La France a tout pour réussir cette transition, la France a tout pour entraîner le monde dans cette transition, la France a tout intérêt à devenir le champion de cette transition. Ils évoquent bien la morale dans leur manifeste, mais celle-ci n'est pas l'ennemie de l'intérêt.

Des cadeaux durables dans la hotte du père Noël

Les cadeaux durables sont souvent immatériels, ou n'être que l'expression d'un talent, comme une oeuvre d'art. Peu d'impact sur la planète, une large palette de prix, une bonne dose de talent et beaucoup d'émotion, voilà des cadeaux durables à tous points de vue. D'autres peuvent être éphémères et durables à la fois. Un billet pour un spectacle, un concert (il y en a pour tous les goûts) un match de football, la visite d'un site extraodinaire. Une occasion de devenir touriste dans son quartier ou dans sa ville.

Le progrès s'appelle Dédé

C'est un petit livre que je vous propose aujourd'hui, à lire et à diffuser autour de vous si vous l'appréciez. Le progrès s'appelle Dédé. Une synthèse de ce blog créé en 2006, pour donner un sens au mot "progrès", à partir du développement durable. Un livre pour exprimer le besoin de passer de la phase d'alerte à la phase d'action. L'alerte est nécessaire, mais elle ne sert à rien si elle n'est pas suivie d'action. L'alerte et l'action ne relèvent pas des mêmes logiques, et ne sont pas portées par les mêmes acteurs. Ce blog, devenu "dictionnaire", tente de jeter un pont entre ces deux mondes.