Skip to main content

Faites vous-même votre malheur

A vouloir lutter contre des idées reçues, il arrive souvent qu'on les renforce. Le développement durable s'appuie notamment sur la volonté de faire converger les intérêts de l'écologie et de l'économie. Pour défendre cette idée, nous entendons fréquemment qu'il faut "concilier". L'hypothèse implicite est donc que les deux intérêts sont opposés. L'usage du mot conciliation est significatif, et il porte un message : le mariage ne marche pas. Tout le discours développé pour dire l'inverse est très bien, mais il est inaudible. Le mal est fait dès le départ, avec cette expression contre productive de "conciliation".

Une autre manière de faire soi-même son malheur est illustrée avec l'heure pour la planète, célébrée fin mars à l'initiative du WWF. Eteignons la lumière, pour le bien de la planète. Il faut donc se priver ? Le développement durable est vite perçu comme une ascèse, serrons-nous a ceinture. Comme si les économies d'énergie se faisaient inévitablement au détriment de notre confort. Là encore, la privation mise en avant propage une image négative du développement durable, alors qu'il est un pari sur l'intelligence, de manière à vivre mieux tout en allégeant notre empreinte sur la planète. Allez parler ensuite du facteur 4, deux fois plus de bien-être en consommant deux fois moins de ressources. Ces deux exemples de communication maladroite, et pourtant reprises régulièrement, montrent qu'il ne suffit pas de vouloir bien faire, il faut connaître les lois de la communication, et parler le langage de ceux auxquels nous nous adressons, entrer dans leur univers avec des mots simples, au lieu de lutter contre les (fausses) certitudes qu'ils ont dans la tête, ce qui ne fait que les conforter. Le développement durable remet en cause de nombreuses idées reçues, de nombreuses "évidences". Il va à l'encontre de situations bien assises, d'intérêts bien établis. Ne faisons pas nous-même notre malheur en renforçant les préjugés qu'il nous faut combattre.

 

Edito du 5 avril 2017

  • Vues : 1249

Ajouter un Commentaire

Enregistrer