Skip to main content

La Chine a bon dos

Sur la sellette pour sa contribution massive à l'effet de serre, la Chine est sous pression : encore un effort pour le climat lui est-il demandé de toutes part. N'est-ce pas une manière, pour les pays comme le nôtre, de se dédouaner à bon compte ? La Chine est le premier émetteur de gaz à effet de serre au monde, mais rapporté au nombre d'habitants, elle se situe dans les mêmes eaux que les pays de l'Union européenne. Et surtout, la Chine produit pour le monde entier. Elle produit les consommations de nos pays occidentaux. Un tiers de sa production concerne l'exportation. La délocalisation de l'industrie a entraîné celle des émissions des gaz à effet de serre. Si celles-ci étaient comptabilisées du côté de la consommation de biens et service et non du côté de la production, la hiérarchie des nations serait bien différentes. Le cas de la France est édifiant à cet égard : De 1990 à 2007, les émissions ont baissé de 15% sur notre territoire, mais l'empreinte carbone de chacun de nous s'est accrue de 5%. Notre consommation continue à augmenter nos émissions. Les produits importés contribuent à cette empreinte carbone, et si la Chine est devenue le plus gros émetteur de GES au monde, c'est largement à cause de nos modes de vie.

Edito du 4 novembre 2015

  • Vues : 1461

Ajouter un Commentaire

Enregistrer