Un menu végétarien « de substitution » imposé dans toutes les cantines ? Une fausse bonne idée, mal orientée et précipitée…

 Cet été, la proposition du député Yves Jégo de généraliser dans les cantines scolaires et de façon obligatoire, « un menu de substitution » végétarien a paru surprenante et précipitée. Tandis que la gestion des repas sans porc fait l’objet de décisions de justice et de polémiques, la recherche d’une réponse laïque pourrait ainsi conduire à adopter rapidement une réponse générique : assurer l’obligation nourricière des collectivités envers tous les publics par des repas sans viande et sans couleur confessionnelle.

Volontarisme

 

Pour le dictionnaire "le Petit Robert", le volontarisme est l'attitude d'une personne qui croit pouvoir soumettre le réel à ses volontés.
Un exemple l'illustre: Tamerlan, le grand conquérant, avait décidé que sa capitale, Samarcande, serait le centre du monde: les grandes capitales de l'époque devaient nécessairement former une couronne autour de sa ville.

Quelles politiques face aux migrations de populations ?

 

A quelques exceptions près telles les Rohingyas de confession musulmane cherchant à fuir la persécution des autres habitants de Myanmar de confession bouddhique, la plupart des « déplacés » de ce monde ou « migrants », ou autres demandeurs d’asile, fuient les zones de guerre.

Ethique et politique de l’eau

 

L’eau indispensable à la vie. L’eau polluée, vecteur de la plupart des maladies. L’eau, bien de tous à partager équitablement. Quelle formidable occasion de développer et mettre en pratique une morale des relations humaines, une éthique du partage et du progrès !

Que ce soit dans les pays développés comme dans ceux qui sont pauvres, l’observation non partisane de l’administration de l’eau, gestionnaires publics et privés confondus, montre qu’une telle occasion est souvent oubliée, parfois négligée.
A quelles conditions une politique éthique de l’eau peut-elle apparaître ?

Quels objectifs pour une prospérité soutenable et quels indicateurs pour en rendre compte ?

« Bien des travaux utiles ont été faits, plusieurs indicateurs alternatifs ont été utilisés avec succès à divers niveau dans des programmations collectives. Mais, la poursuite d’un mésusage du PIB comme mesure du bien-être nécessite une campagne immédiate, agressive et continue pour changer les indicateurs que les décideurs utilisent pour guider les politiques et évaluer les progrès.